L'UQTR accueille ses nouveaux étudiants

Le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon, s'est adressé... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon, s'est adressé aux étudiants en compagnie de François-René Lord, directeur des services aux étudiants.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «Vous vous préparez à devenir des leaders. C'est le jour 1 de votre apprentissage pour devenir les leaders de la société, pour changer le monde.»

C'est en ces mots que le recteur de l'Université du Québec à Trois-Rivières, Daniel McMahon, a accueilli les nouveaux étudiants qui amorçaient, jeudi, leur cheminement vers un diplôme de baccalauréat, de maîtrise ou de doctorat.

Pour M. McMahon, c'était aussi une toute première rentrée universitaire à titre de recteur. Quelques défis l'attendent, lui aussi, cette session.

«Le défi qu'on avait, c'était de recruter le maximum de nouveaux inscrits parce que c'est ça qui nourrit l'Université», dit-il.

«On est bien heureux parce qu'on devrait avoir de bonnes nouvelles à annoncer au niveau des inscriptions lorsque les inscriptions finales seront terminées. Jusqu'à date, ça s'annonce très bien», dit-il.

Le recteur rappelle que l'établissement fait aussi face à un défi budgétaire, actuellement.

«On attend une réponse du ministère par rapport à l'adoption de notre plan de redressement financier, mais toutes les discussions vont très bien jusqu'à maintenant. On est très optimiste par rapport à l'adoption de ce plan-là», dit-il.

François-René Lord, directeur des services aux étudiants, indique qu'il y a, en fait, plusieurs rentrées à l'UQTR. La rentrée officielle pour tout le monde sera mardi prochain, 6 septembre et le premier jour de classe sera le lendemain.

Jeudi, l'UQTR accueillait donc quelque 2500 nouveaux étudiants ainsi que les étudiants internationaux, au nombre d'environ 1600 en provenance de 63 pays, sous le thème «de la tuque au mortier».

Chaque nouvel étudiant a donc reçu en cadeau une tuque à l'effigie de l'UQTR jusqu'à ce qu'il puisse se coiffer du traditionnel mortier le jour où l'Université leur remettra leur diplôme de fin d'études.

«Ils viennent chercher l'indispensable: leur agenda, leur case, leur carte étudiante, leur billet de stationnement.

Ils viennent prendre des informations sur les activités et valider leur inscription. C'est la pré-rentrée pour être sûr que la semaine prochaine, tout se passe bien», résume M. Lord.

Après un bref discours du recteur et du président de l'Association générale des étudiants, les quelque 500 nouveaux venus qui ont pris part à l'activité d'accueil de la rentrée ont été invités à des visites guidées du campus en après-midi.

Peu après le discours du recteur, une centaine d'employés, de cadres et de professeurs se sont placés sur la piste de jogging qui surplombe le gymnase où se tenait l'activité et ont laissé tomber des ballons aux couleurs de l'UQTR en guise de salutation.

Cet accueil, «ce n'est pas loin d'être un rite de passage. C'est une étape dans la vie d'un étudiant. Pour certains, c'est la première fois qu'ils quittent la maison et qu'ils vivent en appartement. Ils ont à s'adapter à cette nouvelle vie», fait valoir M. Lord.

Évidemment, on ne peut tenir une activité de rentrée sans que différents départements organisent ce que l'UQTR appelle des «intégrations» et ce qui est aussi connu sous le nom «d'initiation».

Un peu partout sur le campus, on pouvait donc trouver, jeudi, de nombreux petits groupes d'étudiants costumés. «C'est aussi un rite de passage qu'on doit encadrer», précise M. Lord.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer