Nadia Ghazzali n'aura pas son salaire de rectrice

Nadia Ghazzali... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

Nadia Ghazzali

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le salaire de rectrice ne suivra pas Nadia Ghazzali à son nouveau poste de professeure au département de mathématiques et d'informatique de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Le directeur du service des communications de l'UQTR, Bertrand Barré, a indiqué jeudi que Mme Ghazzali ne conservera finalement pas son salaire de rectrice «parce qu'elle n'a pas obtenu la sécurité d'emploi de cadre supérieur qui est de quatre ans dans le réseau de l'Université du Québec», explique-t-il.

Elle recevra un salaire de professeur régulier «selon les clauses de la convention collective en vigueur», dit-il.

«Des démarches sont présentement en cours avec le département pour convenir de certaines modalités administratives afin d'officialiser l'attribution de ce poste à Mme Ghazzali», explique-t-il.

M. Barré précise que la date où Mme Ghazzali commencera à enseigner n'est pas encore connue.

Dans un autre ordre d'idée, M. Barré indique que le conseil d'administration prévoit apporter possiblement un amendement à sa politique en matière de relations de presse fortement critiquée par le Syndicat des professeurs cette semaine.

Le CA, dit-il, «veut convenir que ça ne remettait pas en cause la liberté d'expression académique de qui que ce soit.»

M. Barré indique que l'interprétation qui a été faite de cette politique ne visait «mais absolument pas ça», assure-t-il.

Le directeur des communications reconnaît que le Syndicat des professeurs n'avait pas été consulté dans le cadre de la rédaction et de l'adoption de cette politique.

Toutefois, il appert que le texte laisse place à beaucoup d'interprétation et c'est ce qui fait craindre des empêchements à la liberté d'expression.

M. Barré estime pour sa part que le document n'a pas préséance sur le contrat de travail des professeurs alors que les professeurs, eux, assurent que cette politique crée un profond malaise.

Ce n'est pas avant septembre, date du prochain conseil d'administration, que le sujet sera étudié, indique M. Barré.

On se rappellera que le document en question avait été adopté par un conseil d'administration dirigé par Mme Ghazzali, en mars dernier. Le conseil d'administration est toutefois appelé à subir d'importantes modifications prochainement puisque de très nombreux mandats sont expirés.

Partager

À lire aussi

  • Nadia Ghazzali enseignera à l'UQTR

    UQTR

    Nadia Ghazzali enseignera à l'UQTR

    L'ancienne rectrice, Nadia Ghazzali, ne quitte pas l'UQTR. Elle a finalement obtenu un poste de professeur au département de mathématiques et... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer