UQTR: «Je suis grandement soulagé», affirme l'ancien registraire

L'ancien registraire de l'UQTR, Normand Shaffer.... (Photo: Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'ancien registraire de l'UQTR, Normand Shaffer.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) L'ancien registraire de l'UQTR, Normand Shaffer, affirme être «grandement soulagé» de l'annonce du départ de la rectrice.

«Je suis soulagé, car je crois que cela va permettre enfin à l'UQTR de reprendre où elle avait laissé il y a quelques années», a affirmé sans réserves l'ancien cadre de l'université, aujourd'hui à la retraite. Normand Shaffer avait dénoncé dans les pages Opinions du Nouvelliste «son inquiétude» face à la situation qui prévalait à l'UQTR. Cette critique lui avait même valu une mise en demeure de la rectrice et de la vice-rectrice à l'administration et aux finances.

«Le départ de la rectrice est une très bonne nouvelle pour l'UQTR, pour la Mauricie et le Centre-du-Québec ainsi que pour les projets en cours. Ça annonce un avenir plus intéressant», a-t-il ajouté en avouant qu'il estime que la rectrice est la seule responsable.

«Il y avait des problèmes qui existaient avant son arrivée, mais c'est vrai pour n'importe quel dirigeant d'organisation ou d'entreprise. Mais elle a démontré rapidement son incapacité à régler ces problèmes de façon satisfaisante pour l'intérêt de l'UQTR. Ça n'a fait que d'ajouter aux problèmes du climat organisationnel. C'était la chef d'établissement, elle l'a dit très souvent. Elle est la principale responsable.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer