UQTR: «Ça fait suite aux demandes des députés de la région»

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante.... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le député de Maskinongé, Marc H. Plante et président des députés de la Mauricie indique que le ministre François Blais a agi comme il l'avait promis, c'est-à-dire rapidement, après le dépôt du rapport de la vérificatrice générale du Québec.

«La venue du vérificateur général à l'UQTR fait suite aux demandes des députés du caucus de la Mauricie et des députés de la région à cause des préoccupations qu'on a eues», explique M. Plante.

La rectrice avait toujours affirmé que la VGQ était venue à l'UQTR à la demande de l'UQTR, ce qui n'était visiblement pas le cas.

«Aujourd'hui, on tourne une page», indique M. Plante et maintenant, «on s'en va vers un monde meilleur», assure-t-il.

Pour l'instant, seuls la rectrice et le président du conseil d'administration, Yves Tousignant, ont remis leur démission à la suite du rapport de la VGQ, dit-il. M. Plante ne sait pas si d'autres personnes de la haute direction partiront aussi.

«C'est sûr que le rapport a été déposé ce matin (hier). Le ministre s'est penché rapidement. «Ça ne venait pas des pressions ou des préoccupations de l'opposition. On attendait des éléments sur lesquels se fier de la part du vérificateur général», explique-t-il.

Le député ne sait pas si les deux dossiers pour congédiement abusif qui sont présentement devant la Commission des relations du travail seront réglés en lien avec le départ de Mme Ghazzali contre laquelle pèse d'ailleurs toujours aussi des plaintes de harcèlement psychologique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer