L'AGEUQTR lance un appel à la raison

La députée de la Coalition avenir Québec Sylvie... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La députée de la Coalition avenir Québec Sylvie Roy.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'Association générale des étudiants de l'UQTR (AGEUQTR) a émis un communiqué, mardi, invitant le ministre de l'Éducation, François Blais, «à user de prudence» face à ce qui se passe à l'UQTR.

L'AGEUQTR croit que les «querelles par médias interposés relèvent certes de fautes partagées, mais s'apparentent davantage à un procès d'intentions entre anciens et nouveaux dirigeants de l'institution», indique le communiqué.

L'AGEUQTR ajoute qu'elle «regrette la proposition de la députée Sylvie Roy concernant une éventuelle mise sous tutelle de l'Université», car elle croit que cela ne réglera pas les problèmes générés par les compressions budgétaires.

La députée caquiste a d'ailleurs fait une nouvelle intervention dans ce dossier, mardi. Elle demande au ministre Blais «de déposer immédiatement le rapport de la Vérificatrice générale sur l'Université du Québec à Trois-Rivières.»

La députée dit craindre en effet «que le ministre retarde ce dépôt pour gagner du temps et négocier un parachute doré à la rectrice de l'UQTR lorsqu'on lui montrera la porte», dit-elle.

Mme Roy rappelle avoir soulevé plusieurs scandales concernant le gestion de l'UQTR en Chambre. Dans un communiqué émis mardi, Mme Roy indique qu'elle «craint que des négociations aient actuellement lieu pour offrir des conditions de départ somptueuses à la rectrice qui serait une des premières de l'histoire à se faire destituer», dit-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer