Vote de grève à l'UQTR: assemblée spéciale le 27 mars

Mathieu Roy, président de l'AGEUQTR.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Mathieu Roy, président de l'AGEUQTR.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une assemblée générale spéciale de grève a finalement été demandée en bonne et due forme par les étudiants membres en règle de l'Association générale des étudiants de l'UQTR (AGEUQTR), lundi.

L'activité se déroulera le vendredi, 27 mars à 13 h 30. Une levée de cours a été demandée au Rectorat à cette occasion.

Pour l'instant, la convocation du 27 mars des membres ne concerne que l'austérité, précise le président, Mathieu Roy. La question des hydrocarbures pourrait peut-être sortir en assemblée générale, précise-t-il.

Pour l'instant, explique-t-il, on ne sait pas quelle décision les membres prendront. «La grève peut être vraiment des journées périodiques, un grand ensemble de journées ou une grève générale illimitée», dit-il. Comme c'est une demande qui est adressée par les membres, «ce sont les membres présents qui ont manifesté le désir d'avoir une assemblée générale pour parler de la grève. Ça peut partir dans tous les sens», dit-il.

«On peut autant décider de faire une grève de nuit, faire une grève de jour ou faire une grève de semaine renouvelable comme on peut choisir des journées où il va y avoir des manifestations», illustre-t-il.

Rien ne permet de dire, pour l'instant, si les étudiants trifluviens iront joindre les mouvements de manifestation à Montréal. «Ce sont les membres qui décident ce qu'on fait et comment on le fait», précise le président de l'AGEUQTR.

Le point «grève» sera le seul à l'ordre du jour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer