UQTR: la députée Sylvie Roy intervient en chambre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La députée caquiste d'Arthabaska, Sylvie Roy, responsable de la Mauricie, réclame du nouveau ministre de l'Éducation, François Blais, et du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, qu'ils encadrent l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Dans un communiqué émis mercredi, la députée a rappelé que des anomalies dans la gestion de l'université avaient été soulignées par la firme Raymond Chabot Grant Thornton et par le comité d'éthique et de gestion de l'Université, en même temps que l'UPAC ouvrait une enquête.

«Aujourd'hui, nous apprenons que l'université est en retard dans le paiement de ses taxes foncières à la Ville de Trois-Rivières et ce pour une somme de 1,9 million $, incluant les intérêts sur ce retard qui s'élèvent à 400 000 $», a relevé la députée qui a ajouté qu'elle a rencontré la semaine dernière la rectrice de l'université Nadia Ghazzali, et que cette dernière n'avait pas été en mesure de lui donner les détails sur les problèmes de gestion que vit son institution.

Ce n'est pas la première fois que la députée intervient sur ce dossier. Elle l'avait fait en février dernier en chambre en interrogeant le ministre de l'Éducation Yves Bolduc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer