L'UQTR reporte sa demande de non divulgation

L'Université du Québec à Trois-Rivières.... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

L'Université du Québec à Trois-Rivières.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'UQTR a fait savoir, jeudi, qu'elle reporte sa demande de non-divulgation dans le cadre de la journée d'audiences de vendredi de la Commission des relations du travail portant sur le dossier de congédiement abusif de son ex-directeur des équipements, Alain Fournier qui porte aussi plainte pour harcèlement psychologique.

«Afin d'éviter de se placer en situation de conflit d'intérêts, le cabinet Lavery (qui devait représenter l'UQTR aujourd'hui) doit valider sa capacité à représenter les intérêts de l'Université dans le cadre de cette requête liée au dossier de monsieur Fournier», indique l'UQTR.

L'Université indique qu'elle ne demande pas le huis clos. «L'Université demande plutôt une ordonnance temporaire de non-divulgation et ce, jusqu'à ce que toute la preuve ait été entendue et que le dossier ait été pris en délibéré par la Commission des relations du travail», explique l'UQTR en ajoutant que, selon elle, «une telle démarche n'est pas exceptionnelle.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer