Découvertes scientifiques de l'année: un professeur de l'UQTR inscrit au palmarès

Le professeur Louis De Beaumont, qui enseigne au... (Photo: La Presse)

Agrandir

Le professeur Louis De Beaumont, qui enseigne au Département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, a vu ses travaux de recherche portés au zénith des 10 plus grandes découvertes de 2014.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le professeur Louis De Beaumont, qui enseigne au Département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, vient d'ajouter son nom à la liste sélective des 10 découvertes les plus significatives de 2014 grâce à ses travaux sur les dommages causés au cerveau à la suite d'une commotion cérébrale.

Cerise sur le sundae, le chercheur est également en lice pour l'obtention du Prix du public Québec Science - Découverte de l'année 2014. Selon les résultats obtenus par M. De Beaumont et son équipe, qui découlent de recherches effectuées dans l'enceinte de l'hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, les ravages occasionnés au cerveau par une commotion cérébrale durant la vingtaine s'accentuent avec le vieillissement des athlètes qui en sont victimes. Qui plus est, ils constituent un facteur déterminant dans le déclin cognitif et la motricité des sujets. Et ce, fait à noter, même après plusieurs décennies.«Cette découverte d'un important maillon manquant de la pathologie de la commotion cérébrale identifie une cible thérapeutique pour les athlètes commotionnés visant à freiner, voire même à renverser le processus de dégénérescence de la matière blanche du cerveau à la suite d'une commotion cérébrale», explique M. De Beaumont.

Dans un article scientifique publié dans la prestigieuse revue de psychologie Brain de l'Université d'Oxford, l'équipe de M. De Beaumont conclut sans l'ombre d'un doute qu'une corrélation directe se tisse entre la matière blanche du cerveau, c'est-à-dire le dommage répandu des structures permettant la propagation des influx nerveux, et l'essoufflement de la mémoire, des capacités d'apprentissage, de l'attention et de la vitesse d'exécution de certains mouvements.

Le Prix du public Québec Science - Découverte de l'année 2014 sera dévoilé sur les ondes du Canal Savoir en février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer