Madeleine Roy est décédée 

Madeleine Roy est décédée samedi. L'ancienne professeure et... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Madeleine Roy est décédée samedi. L'ancienne professeure et philanthrope a laissé sa marque à l'UQTR.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'ancienne professeure de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Madeleine Roy est décédée samedi, à l'âge de 89 ans. Reconnue pour son engagement philanthropique remarquable auprès de l'UQTR ainsi que pour sa contribution à l'avancement de la recherche en sciences de l'éducation, Madeleine Roy a été une figure marquante en Mauricie.

Signe de sa grande influence, l'Université avait justement annoncé la semaine dernière son intention de nommer la bibliothèque de l'établissement Roy-Denommé en l'honneur de cette grande dame de l'éducation ainsi que de son défunt conjoint, son grand amour, Jean-Marc Denommé, également ancien professeur de l'UQTR. Ces deux bâtisseurs de l'université trifluvienne ont toujours eu à coeur la rechercher et l'enseignement. 

«Nous avons appris avec grande tristesse le décès de Madeleine Roy, professeure retraitée du Département des sciences de l'éducation. L'ensemble de la communauté universitaire se joint à moi pour exprimer nos condoléances les plus sincères à la famille et aux proches de Mme Roy», a affirmé lundi la rectrice de l'UQTR, Nadia Ghazzali. 

L'UQTR a tenu à souligner l'inestimable contribution philanthropique de Mme Roy et de son conjoint, Jean-Marc Denommé. En 2013, Madeleine Roy avait fait un don historique de 4 millions $ à la Fondation de l'UQTR, cette université qu'elle aimait tant.

Cette contribution exceptionnelle s'ajoute aux 50 000 $ versés annuellement par le couple dans le fonds qui porte leurs noms qui a pour mission de soutenir des étudiants de deuxième cycle en sciences de l'éducation et en psychologie. Madeleine Roy souhaitait par sa philanthropie permettre à des étudiants de poursuivre leurs études universitaires. L'amour de l'éducation et de la jeunesse a guidé tout au long de sa vie cette femme qui n'a jamais eu d'enfant.  

«L'instruction, c'est capital. Chez nous, c'était la première chose qui comptait», avait avoué l'an dernier Madeleine Roy lorsque Le Nouvelliste l'a rencontrée à sa résidence de Québec. «Avant de mourir, je voulais placer mon argent comme il faut. Je ne suis quand même pas pour l'emporter au ciel avec moi! Je veux en disposer de la manière que je veux et vivre des beaux moments. Je sais que des jeunes vont en profiter. Ils ont été toute ma vie.»

«Mme Roy a encouragé financièrement la cause de notre université pendant de nombreuses années par des dons exceptionnels à la Fondation de l'UQTR. Avec son départ, nous perdons une grande dame dont l'altruisme et l'humanisme doivent continuer de nous inspirer, nous rappelant également toute l'importance de l'éducation et de la science», a ajouté la rectrice de l'UQTR. 

Originaire de Cap-Chat en Gaspésie, Madeleine Roy a complété sa maîtrise et son doctorat à l'Université de St. Louis, au Missouri. À la création de l'UQTR en 1969, elle a adopté Trois-Rivières et son université. Au début des années 90, elle s'envole avec son conjoint vers le Rwanda pour y transmettre leurs connaissances en pédagogie interactive.

De retour en catastrophe en 1994 lors du génocide, les deux chercheurs ont écrit puis publié un livre sur leurs expériences avant de quitter le Québec pour le Vietnam. Leur engagement auprès de ce pays asiatique leur a valu en 2010 une médaille d'or remise par le ministère de l'Éducation du Vietnam pour leur contribution significative à l'enseignement. 

Madeleine Roy a reçu plusieurs distinctions honorifiques au cour de sa vie professionnelle bien remplie. Choisie personnalité Coup de coeur du gala Tête d'affiche Le Nouvelliste Radio-Canada en 2011, Mme Roy a été décorée en juin dernier de l'Ordre national du Québec. Mme Roy est aussi décorée de l'Ordre de La Vérendrye de la Ville de Trois-Rivières.

L'UQTR doit tenir une cérémonie en 2015 pour rendre hommage au couple Roy-Denommé, tous deux récipiendaires d'un doctorat honoris causa de cette université. C'est lors de cette cérémonie que doit être officiellement nommée en leur honneur la bibliothèque de l'établissement

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer