Shawinigan verse 500 000 $ sur cinq ans à la Cité de l'énergie

Le directeur général de la Cité de l'énergie,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général de la Cité de l'énergie, Robert Trudel, en compagnie du maire de Shawinigan, Michel Angers, lors de l'annonce confirmant une aide financière de 500 000 $ provenant du Fonds de développement des territoires.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Ville de Shawinigan a décidé de puiser à même le Fonds de diversification des territoires pour annoncer, mercredi matin, une aide financière de 500 000 $ à la Cité de l'énergie pour le renouvellement du spectacle multimédia et de l'exposition permanente. Cette entente prévoit le versement de 100 000 $ par année, de 2016 à 2020.

Le directeur général de la Cité de l'énergie, Robert Trudel, accueille cette nouvelle aide financière avec satisfaction, puisqu'elle correspond à sa demande. Il évalue à trois millions de dollars l'investissement nécessaire pour renouveler le spectacle multimédia et l'exposition permanente du centre des sciences, dont les concepts n'avaient pas bougé depuis 2009.

«Normalement, ça devrait durer cinq ans», indique M. Trudel. «Notre exposition est là depuis dix ans et elle fonctionne encore. En 20 ans d'existence, près de trois millions de personnes ont passé à la Cité de l'énergie, d'où l'importance de se renouveler.»

La somme couvrira le réaménagement de salles de spectacles et d'exposition, l'achat d'équipements de haute technologie pour le volet multimédia, de l'éclairage, des décors et du mobilier.

Dans le meilleur des mondes, M. Trudel convient que ces changements ne pourront être complétés avant l'an prochain. D'ailleurs, son montage financier n'est pas finalisé. La Cité de l'énergie investit elle-même 1,6 million $ dans ce projet. Le ministère de la Culture et des Communications sera sollicité pour 400 000 $ et Patrimoine canadien, pour 500 000 $.

Le coloré directeur général a évidemment profité de la présence des représentantes des députés de Saint-Maurice et de Laviolette pour passer ses messages. 

«Mon travail est fait. Maintenant, faites le vôtre!», leur a-t-il lancé à la fin d'une autre allocution plutôt divertissante. M. Trudel est même allé jusqu'à souhaiter «longue vie à Michel Angers à la tête de la ville de Shawinigan», un voeu qu'on n'aurait pas cru possible lors de ses tiraillements avec l'Office de tourisme, foires et congrès entre 2013 et 2015.

Dans ce contexte de sollicitation des paliers supérieurs, M. Angers estimait important de donner rapidement le signal d'appui du milieu. 

Le député de Saint-Maurice - Champlain et ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, s'est aussi présenté à la conférence d'information. Il se trouvait à Shawinigan dans le cadre d'une tournée post-budgétaire avec divers intervenants locaux. Il a évidemment saisi l'appel de M. Trudel. Ce dernier veut obtenir une réponse de ses partenaires de Québec et d'Ottawa d'ici la fin mai.

La réalisation du projet Énergia permettra aux visiteurs de prendre conscience de l'équilibre entre la nature, l'énergie et la présence humaine. La visite débutera avec un spectacle multimédia immersif sur le thème de l'énergie. Par la suite, la personne accédera à l'exposition permanente, où elle sera confrontée à ses choix énergétiques.

Toujours à l'écoute

Le Fonds de diversification des territoires avait été créé en juillet 2015, dans la foulée du nouveau pacte fiscal entre le gouvernement provincial et les municipalités. Les sommes proviennent du Pacte rural, d'une partie de l'aide financière qui était accordée aux centres locaux de développement, d'une subvention de soutien aux municipalités régionales de comté et de l'ancienne Conférence régionale des élus.

La Ville de Shawinigan se sert régulièrement de ce fonds pour soutenir des organismes. Elle le fait maintenant pour ce projet. 

«La Ville de Shawinigan a toujours soutenu les initiatives de la Cité de l'énergie», rappelle M. Angers. «C'est extrêmement important pour nous. C'est un produit d'appel reconnu ici et partout à travers le Québec. Le renouvellement de l'exposition permanente sera un plus pour la ville.»

Les Shawiniganais doivent s'approprier la Cité de l'énergie

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a profité de la confirmation de l'aide pour le renouvellement du spectacle multimédia et de l'exposition permanente de la Cité de l'énergie, mercredi matin, pour inviter les citoyens à s'approprier les lieux lors de la prochaine saison, qui marquera le 20e anniversaire de cette attraction.

Son directeur général, Robert Trudel, estime à 85 % la proportion de visiteurs provenant de l'extérieur de Shawinigan. Il convient que peu importe la région, les phares touristiques sont souvent snobés par la population locale. Le maire aimerait toutefois sentir un plus fort engouement de ses concitoyens en 2017.

«C'est une opportunité d'avoir ces infrastructures», commente M. Angers. «Il y a des gens d'ici qui ne sont pas venus encore à la Cité de l'énergie. Nous disons aux citoyens d'amener votre famille, vos amis, vos visiteurs. On veut toujours impressionner notre visite et nous avons, ici, ce que tout le monde rêve d'avoir: une infrastructure qui capte l'attention.»

«Ceux qui n'ont pas vu la Cité de l'énergie et qui vont à Montréal ou à Québec, je leur dis qu'avant d'aller là pour diverses activités, commencez par venir voir ce qui se fait ici», suggère M. Angers. «C'est dans votre cour! Les gens contribuent, mais il faut faire un pas supplémentaire en participant un peu plus.»

En guise de mesure incitative, la Ville et la Cité de l'énergie travaillent à nouveau sur un partenariat pour attirer la population locale.

Nouveautés

Au cours des derniers mois, la Cité de l'énergie a déménagé son Musée Jean Chrétien à un nouvel emplacement, au Centre des sciences, plutôt qu'à l'intérieur d'une salle à Espace Shawinigan. Les travaux d'aménagement, évalués à 1,2 million $, sont pratiquement complétés.

«L'intérieur est fini», confie M. Trudel. «Il reste quelques travaux au plan de la robotique, de même que des aménagements extérieurs, dont la carte du monde. La réalisation est complétée à 90 %. La température nous régit!»

La salle Desjardins sera rafraîchie au cours des prochaines semaines. À Espace Shawinigan, la transformation de l'ancien emplacement du Musée Jean Chrétien en salle d'exposition se poursuit. 

Bien entendu, le spectacle Dragao sera proposé pour une troisième saison cet été.

«La prévente va bien, à peu près à égalité avec l'an dernier, qui avait été une saison exceptionnelle», rappelle M. Trudel.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer