La saison des croisières est lancée

Le MV Grande Mariner accostera jeudi matin au...

Agrandir

Le MV Grande Mariner accostera jeudi matin au parc portuaire de Trois-Rivières, inaugurant la saison 2016 des croisières.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La saison des croisières internationales sera officiellement lancée ce jeudi, au parc portuaire de Trois-Rivières, avec l'arrivée à 8 h du matin du premier navire de la saison, le MV Grande Mariner. À compter de jeudi et jusqu'au 17 octobre, 14 navires accosteront à Trois-Rivières, permettant à près de 2800 passagers de découvrir Trois-Rivières.

Le premier bateau, de la compagnie Blount, est en provenance de New York et offre à ses 88 passagers des croisières fluviales, explique Jean Perron de Tourisme Trois-Rivières. Il fera d'ailleurs quatre arrêts à Trois-Rivières cet automne, tout comme le Canadian Empress de la St-Lawrence Cruise Line avec ses 66 passagers à bord.

Bien que ces bateaux soient de petite capacité, Tourisme Trois-Rivières attend aussi des navires de plus grande envergure, allant jusqu'à 618 passagers, qui accosteront le 12 octobre à bord du MS Amadea.

Déjà, dès samedi, un navire luxueux, le MS Seabourn Quest de la compagnie Seabourn, arrivera avec 450 passagers à bord.

«Cette compagnie offre des croisières de très grand luxe. Le bateau a quitté Dover en Angleterre le 20 août dernier et transporte généralement une clientèle très aisée», note Jean Perron, qui s'attend à ce que le passage de ce navire attire beaucoup de curieux au parc portuaire de Trois-Rivières.

Un marché en développement

Bien que la saison des croisières 2016 soit un peu moins achalandée que l'année 2015, Tourisme Trois-Rivières continue de miser sur ce marché et a déjà plusieurs réservations pour l'année 2017, en plus de prospections en cours pour les années à venir.

En fait, l'annulation des itinéraires de la compagnie française Rivages, qui devait faire escale à huit reprises durant la saison 2016, explique à elle seule cette baisse d'achalandage qui ne témoigne pas d'un essoufflement du marché, croit Jean Perron.

«Nous avons choisi d'investir dans le développement de ce marché et nous gardons le cap», relate M. Perron, qui rappelle notamment les investissements réalisés à la nouvelle gare maritime et dont les passagers de jeudi seront les premiers utilisateurs. Les citoyens de la région y seront également les bienvenus pour découvrir le nouveau lieu d'accueil permanent et faire le plein de produits locaux.

D'ailleurs, en 2017, déjà six navires de très grande capacité ont confirmé leur venue à Trois-Rivières, dont le MS Artania et ses 1200 passagers. D'autres navires pourraient aussi confirmer leur présence d'ici les prochaines semaines.

Les efforts de prospection se poursuivent également afin de développer les saisons 2018 et 2019, alors que des représentants de Tourisme Trois-Rivières se rendront, plus tard cet automne, dans des salons européens de croisières afin de vendre la destination aux différentes compagnies de croisières qui ont l'intention de développer des itinéraires en Amérique du Nord et spécialement dans le fleuve Saint-Laurent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer