Plus de touristes américains dans la région

André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie.... (Stéphane Lessard)

Agrandir

André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine y est peut-être pour quelque chose, mais les intervenants du milieu touristique de la région observent dans leur bilan de mi-saison une hausse de la clientèle américaine dans leurs établissements et leurs attraits.

Les dirigeants de Tourisme Centre-du-Québec indiquent qu'«au cours des derniers jours, nous avons sondé des entreprises touristiques de différents secteurs, et certaines ont constaté une hausse de la clientèle américaine». Il s'agit d'une tendance, mentionne la responsable des communications de l'organisme, Isabelle Hallé, qui n'est pas encore en mesure de fournir des statistiques précises pour l'étayer.

Les plus récentes données communiquées par les membres de Tourisme Centre-du-Québec confirment par ailleurs un neuvième mois consécutif de hausse du taux d'occupation des établissements hôteliers du territoire.

Le directeur général de Tourisme Mauricie, André Nollet, remarque également une hausse de la clientèle américaine dans sa région, particulièrement à Trois-Rivières et dans la MRC de Maskinongé. Les attraits de Saint-Paulin et de Saint-Alexis-des-Monts accueillent notamment plus d'Américains qu'habituellement à cette période.

«On a aussi vu des augmentations de fréquentations de nos attraits, comme par exemple chez Boréalis, qui a récemment annoncé une hausse de 13 %, ce qui est plutôt inattendu», ajoute M. Nollet.

Au Centre-du-Québec, les campagnes de promotion mettant en valeur les circuits de vélo et de moto semblent porter leurs fruits. On parle même d'un «emballement qui se ressent sur le territoire par la présence accrue de cyclistes et de motocyclistes», selon Isabelle Hallé.

Le taux de change favorable aux Américains, de même qu'un coût de l'essence moins élevé qu'il ne l'a déjà été favorisent les séjours au Centre-du-Québec, émet comme hypothèses Mme Hallé pour expliquer la hausse de fréquentation de la région autant par les Américains que par les Québécois. La situation géographique de cette région attire beaucoup de touristes des régions limitrophes, et la hausse des taux d'occupation des hôtels témoigne de l'essor du Centre-du-Québec comme destination, estime-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer