L'opération séduction se poursuit sur la rivière Saint-Maurice

Une dizaine de bateaux ont navigué sur le... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une dizaine de bateaux ont navigué sur le Saint-Maurice lors d'une sortie guidée organisée. On en voit quelques-uns sur la photo.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La navigabilité de la rivière Saint-Maurice, le maire de La Tuque y croit. Normand Beaudoin est déterminé à prouver l'importance de ce projet à quiconque pourrait avoir un doute.

Après une opération charme avec les médias régionaux il y a deux semaines, les dirigeants de la Ville ont invité, vendredi dernier, des plaisanciers à parcourir le Saint-Maurice pour confondre les sceptiques.

«On l'a dit, là on le fait. On voulait prouver aux gens que la rivière Saint-Maurice était sécuritaire. On était une bonne dizaine de bateaux. On a suivi les bouées. Ç'a été un test probant et tout est sous contrôle», a souligné le maire Beaudoin.

Cette deuxième phase de l'opération charme s'est déroulée de La Tuque à Saint-Roch-de-Mékinac.

Elle a permis à certains plaisanciers de faire le trajet pour la première fois. «On voulait découvrir la rivière Saint-Maurice de l'autre côté. Habituellement, on reste entre les barrages La Tuque et Beaumont. D'avoir un guide nous a rassurés. Ça nous a permis de savoir où passer. On va le refaire. [...] Il y a beaucoup de plages, je ne croyais pas qu'il y en avait autant. C'est aussi agréable de voir les maisons», a témoigné Anne Biron, une participante.

Une quarantaine de personnes, dans une douzaine de bateaux, ont tenté l'expérience. Un trajet «exceptionnel» entre La Tuque et Shawinigan que plusieurs n'hésiteront pas à refaire.

Il faut dire que la visite était guidée par un membre du groupe qui s'occupe de l'installation des bouées, ce qui a rassuré plusieurs plaisanciers.

«La rivière est tellement belle. Il faut l'utiliser [...] Il y a eu de la pluie aujourd'hui (vendredi) et nous sommes arrivés. Ça veut dire qu'on peut naviguer dans n'importe quelles conditions ou presque», a ajouté Normand Beaudoin.

Ce dernier martèle également depuis le début du projet que le but est non seulement d'amener les gens vers La Tuque par la voie navigable, mais aussi pour amener les gens à se construire le long des berges.

«Ç'a aussi permis aux gens de voir les constructions qui se font le long de la rivière Saint-Maurice. C'est incroyable. Lorsqu'on est sur la route, on ne voit pas tout ça. Ce sont de belles constructions. C'est le but ultime de rendre la rivière navigable», a conclu le maire Beaudoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer