Tourisme Mauricie mise sur Pokémon Go

Le jeu Pokémon Go est populaire notamment au... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le jeu Pokémon Go est populaire notamment au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'engouement pour l'application Pokémon Go qui bat son plein dans la région et partout dans le monde depuis quelques semaines déjà représente une mine d'or pour plusieurs endroits touristiques.

Tourisme Mauricie n'y fait pas exception et tente de mousser les chasseurs en vue de les attirer vers les attraits touristiques de la Mauricie.

«Notre but n'était pas de se positionner en étant pour ou contre l'application, mais on veut profiter de ce phénomène mondial pour inviter les gens à découvrir les attraits touristiques de la région, en plus de chasser les Pokémon», souligne la directrice des communications de Tourisme Mauricie, Catherine Cournoyer.

Dans l'article publié par Tourisme Mauricie, on y retrouve des endroits clés où il est possible de retrouver des Pokémon, mais aussi des points d'intérêt à visiter, situés à proximité du lieu en question.

La blogueuse Marie-France Bolduc dresse une liste qui propose les meilleurs endroits en Mauricie pour chasser les Pokémon.

Parmi les endroits sélectionnés, il est possible de retrouver le centre-ville de Trois-Rivières avec comme points d'intérêt le musée Boréalis, le Musée québécois de culture populaire et les nombreux commerces et restaurants, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, le moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, la Cité de l'énergie et le Musée du premier ministre Jean Chrétien à Shawinigan, l'église Notre-Dame-de-la-Présentation à Shawinigan-Sud, le Baluchon à Saint-Paulin et le parc des chutes de la Petite rivière Bostonnais à La Tuque.

Des endroits en rafale sont aussi proposés. Tourisme Mauricie tient aussi à souligner qu'il y a une arène de combat et un PokéStop devant ses bureaux à Shawinigan.

L'effervescence de l'application a même forcé Tourisme Mauricie à revoir la programmation de son blogue pour y ajouter un article sur le sujet.

«On a dû tasser certains contenus pour publier cet article. On s'est donné une semaine pour voir l'ampleur du phénomène et après vérifications, on trouvait pertinent d'en parler», soutient Catherine Cournoyer.

Mme Cournoyer estime que cette offensive s'adresse évidemment aux gens de la Mauricie, mais que les touristes sont aussi invités à venir chasser les Pokémon tout en découvrant les attraits touristiques de la région.

Du côté du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, qui accueille de nombreux chasseurs de Pokémon depuis trois semaines, on voit d'un bon oeil toute cette effervescence.

«Je vois cette réalité avec beaucoup d'ouverture, car c'est intéressant le contact avec les deux générations, mais aussi le fait que des gens découvrent pour la première fois le site», affirme le recteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay.

Un projet de réalité virtuelle semble d'ailleurs être une option très intéressante pour le sanctuaire.

«La mise en valeur du site avec la réalité virtuelle est à envisager sérieusement. On pourrait expliquer les attraits avec les appareils mobiles par exemple», avoue M. Tremblay.

Malgré l'engouement de l'application, impossible pour le moment de dire s'il y aura des retombées économiques importantes pour la région.

«On va faire un bilan à la mi-septembre pour vérifier si l'application a permis de faire générer des revenus à la région, mais pour le moment, on voulait saisir l'occasion d'inviter les gens à découvrir les attraits touristiques grâce à l'application Pokémon Go», souligne Mme Cournoyer.

CIUSSS

Rappelons que la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS) s'est positionnée la semaine dernière sur le sujet et a décidé d'interdire la chasse aux Pokémon dans l'ensemble de ses bâtiments.

La mesure avait été prise afin d'assurer la sécurité des patients et des usagers, mais aussi pour permettre la quiétude dans les établissements.

Endroits où chasser les Pokémon en Mauricie

-Centre-ville de Trois-Rivières

-Musée Boréalis

-Musée québécois de culture populaire

-Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

-Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac

-Cité de l'énergie à Shawinigan

-Musée du premier ministre Jean Chrétien à Shawinigan

-Église Notre-Dame-de-la-Présentation à Shawinigan-Sud

-Baluchon Éco-Villégiature à Saint-Paulin

-Parc des chutes de la Petite rivière Bostonais à la Tuque

-Centre commercial les Rivières

-La promenade du Saint-Maurice à Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer