Inauguration d'un circuit historique à Saint-Tite

Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la Mauricie, Gilles Barbeau, président de la Société d'histoire et de généalogie de Saint-Tite, Maurice Cossette, représentant du curé de la paroisse de Saint-Tite, André Léveillé, maire de la ville de Saint-Tite, devant l'une des plaques du circuit historique de Saint-Tite.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) La Société d'histoire et de généalogie de Saint-Tite a présenté un circuit historique composé de 18 plaques historiques qui décrivent une partie de l'histoire de la municipalité.

«Comme le passé est garant de l'avenir, il est important de se souvenir des gens qui sont passés avant nous et qui ont bâti notre région», soulignait Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la Mauricie.

Ce circuit viendra compléter la série des deux volumes écrits sur l'histoire de Saint-Tite. Les plaques historiques sont dispersées un peu partout au centre-ville avec une concentration plus forte devant l'église. «Ce circuit historique se greffe bien à l'offre touristique de notre milieu», affirmait Gilles Barbeau, un des deux instigateurs du projet. 

Ce projet fait suite au rallye qui avait été mis en place lors du 150e de la Ville de Saint-Tite. «Gilles Barbeau et René Francoeur ont su rendre permanent ce magnifique projet qu'avait été le rallye du 150e», précisait André Léveillé, maire de Saint-Tite. 

La Caisse Desjardins, qui avait contribué au projet de rallye du 150e, a eu l'occasion de réaffirmer son appui à la Société d'histoire et de généalogie de Saint-Tite en agissant en tant que partenaire du circuit historique. «C'est important pour Desjardins de contribuer aux retombées non seulement économiques, mais aussi culturelles de projets comme celui-là», affirmait Pierre-Louis Jacob, directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Tite.

M. Barbeau a aussi annoncé que la Fabrique de l'église de Saint-Tite a consentie à renommer le parc qui borde l'entrée du lieu de culte au nom de l'historien René Francoeur, le deuxième instigateur du projet qui est malheureusement décédé le 28 janvier dernier.

«C'est une belle initiative qui prend vie aujourd'hui. Si jamais on n'enseigne plus assez l'histoire à nos jeunes, à défaut de l'apprendre à l'école ils pourront l'apprendre dans la rue», ajoutait le préfet de la MRC de Mékinac et maire d'Hérouxville, Bernard Thompson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer