3000 joueurs attendus à Trois-Rivières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'était l'heure du fameux lancer protocolaire lundi à 11 h sur les terrains du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à l'occasion du sixième Festival international de pétanque de Trois-Rivières. Présenté en collaboration avec le réseau FADOQ, le tournoi, qui s'est mis en branle le 8 juillet, devrait accueillir pas moins de 3000 participants provenant du Québec, du Canada, des États-Unis et de l'Europe.

Sur la photo, Pierre-Michel Auger, député de Champlain,... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Sur la photo, Pierre-Michel Auger, député de Champlain, en compagnie de Pierre-Oliver Tremblay, recteur du sanctuaire, et Maurice Dupont, président du Réseau la FADOQ. 

François Gervais

Jusqu'au 17 juillet, les 50 terrains du site permettront aux athlètes de tous les niveaux de se frotter aux meilleurs de cette discipline. Plusieurs terrains seront installés sous un chapiteau afin de permettre au tournoi, qui n'a pas son pareil sur le continent, de continuer ses activités en cas de pluie.

«D'année en année, la popularité de ce festival est en croissance, ce qui en fait le plus grand rassemblement du genre en Amérique. Les gens y viennent d'abord pour la passion pour la pétanque mais y reviennent en raison de l'ambiance unique et la qualité de l'organisation», déclare Louise-Marie Thériault, présidente de la FADOQ.

Pour une deuxième année, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap sera l'hôte de l'événement. Avec toute l'étendue de son terrain et l'ensemble des installations qu'il peut offrir, le lieu de rassemblement spirituel du secteur du Cap-de-la-Madeleine s'avère une place de choix pour la tenue du festival. «Nous sommes ravis d'offrir notre espace pour ce beau rendez-vous annuel. Nos installations ont semblé satisfaire les organisateurs l'an dernier et nous souhaitons encore une fois cette année rendre l'aventure agréable pour tous les participants», souligne Pierre-Olivier Tremblay, recteur du sanctuaire.

La compétition sera au rendez-vous au cours des deux semaines d'activités. Les spectateurs auront le privilège de voir oeuvrer l'élite de la pétanque, alors que plusieurs joueurs évoluant sur le circuit canadien et québécois seront sur place.

Les 9 et 10 juillet derniers, avait lieu le Championnat canadien de tir, compétition élite qui avait une incidence sur le classement qui regroupe les meilleurs joueurs de pétanque du Canada. La compétition Boules d'argent était également présentée lors de cette fin de semaine alors que les meilleurs joueurs de la province s'affrontaient dans une épreuve qui, elle aussi, avait des répercussions sur classement provincial.

Les athlètes laisseront la rivalité de côté l'instant d'un repas, le vendredi 15 juillet à 19 h se tiendra le souper des partenaires FADOQ. Plusieurs cadeaux et prix de présence seront au rendez-vous lors de cette soirée.

Un événement touristique profitable

Pendant dix jours, des milliers de personnes seront de passage dans la région afin de prendre part de près ou de loin à l'événement. Les commerces, restaurants et hôtels de Trois-Rivières et ses alentours en seront gagnants.

L'achalandage risque d'augmenter en flèche puisque plusieurs participants proviennent de l'extérieur. Les campings auront eux aussi la main heureuse puisque les véhicules récréatifs seront nombreux au cours de cette dizaine.

«Ça sera un événement très profitable pour la Mauricie. Le site du sanctuaire donne beaucoup de cachet au tournoi et attire de plus en plus de gens. Ils auront donc la chance de visiter la région durant leur séjour», ajoute Pierre-Michel Auger, député de Champlain.

Au total, plus de 10 000 $ seront remis en bourses dans le cadre du festival. Poux ceux qui veulent participer aux compétitions, l'inscription est possible une heure avant le début de chaque tournoi. Plusieurs formules de jeu sont offertes lors des différentes journées, selon le calibre des joueurs. Les personnes qui souhaiteront dormir dans leur véhicule récréatif sur le site du sanctuaire pourront le faire au coût de dix dollars par nuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer