Le Festival de la galette de sarrasin a un nouveau président

Défilé présenté dans le cadre du Festival de... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Défilé présenté dans le cadre du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) «Je veux que les gens soient fiers de leur festival.»

André Auger est le nouveau président du Festival... (Archives Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

André Auger est le nouveau président du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville. 

Archives Le Nouvelliste

André Auger aborde son premier mandat à la présidence du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville avec enthousiasme. Cet agriculteur de Yamachiche connaît bien l'organisation, mais maintenant qu'il a succédé à Yvon Picotte, il veut apporter sa couleur à l'événement.

«On arrive avec des idées de changement, mais il faut y aller avec prudence et réussir à convaincre les membres du conseil d'administration. Mais ça va très bien jusqu'à maintenant. C'est l'harmonie avec les administrateurs.»

M. Auger veut accentuer la fierté des gens de Louiseville envers leur festival, notamment la fierté des commerçants. Il désire impliquer les citoyens dans cette activité qui célébrera ses 38 ans d'existence cet automne.

«On veut impliquer des jeunes pour amener de nouvelles idées. Ça prend des gens d'expérience et aussi des jeunes. On travaille là-dessus», commente M. Auger.

Près de 200 000 festivaliers devraient envahir les rues de Louiseville du 30 septembre au 9 octobre. Ceux-ci auront quelques nouveautés à se mettre sous la dent.

Les meunières du festival porteront de nouveaux costumes. Ceux-ci demeureront des vêtements d'époque, mais l'équipe du festival leur donnera un petit coup de jeunesse.

Les plus vieux participants du festival se souviennent de la tenue de courses de boîtes à savon. Cette activité revient à la programmation de 2016.

Le festival réfléchit également à réserver la première soirée du festival à la jeune clientèle. Des décisions seront bientôt prises en ce sens.

Investissements

Parmi les festivaliers, nombreux sont ceux qui arrivent à Louiseville en motorisé et qui s'installent dans la ville hôtesse de la Mauricie pour plusieurs jours. L'organisation du festival a l'idée d'équiper une partie de son parc de motorisés avec des services d'électricité et d'eau.

«Quand on a du beau temps, il y a environ 800 motorisés à Louiseville. Notre terrain a 140 places. On a un projet pour ces services qu'on installerait sur 34 places», explique M. Auger.

Le projet est évalué à environ 25 000 $. L'organisation souhaite obtenir le soutien financier du gouvernement du Québec pour éponger environ 40 % des frais. Le reste sera payé par le festival qui profite d'une situation financière assez bonne, selon le président.

«On a environ 150 000 $ dans le surplus accumulé. Ça aide pour faire du développement. Mais on y fait attention. On s'en sert à bon escient. Par exemple, au lieu de louer des tentes comme ça se faisait dans le passé, on a décidé de les acheter», raconte M. Auger.

Une certaine liquidité est aussi nécessaire quand vient le temps d'engager des chanteurs et musiciens. Les discussions ne sont pas terminées avec la totalité des artistes ciblés, mais le festival annonce la venue du chanteur Yvan Pedneault, finaliste de la populaire émission La voix.

La soirée folklorique du deuxième vendredi sera là encore cette année. Les Cousins Branchaud auront une fois de plus la tâche de faire chanter et danser la foule qui est toujours une des plus importantes, sinon la plus importante de tout le festival. Le groupe De Temps Antan sera aussi de la partie.

L'arrivée du sarrasin nouveau, lors du premier samedi du festival, fait partie des activités traditionnelles, au même titre que le défilé dans les rues de la ville durant le dernier dimanche

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer