Festival western de Saint-Tite: se renouveler à l'aube de la 50e édition

Le Cirque Éloize présentera lors des trois prochaines... (Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Le Cirque Éloize présentera lors des trois prochaines années le spectacle Saloon - Cavale au coeur du Far West à l'occasion du Festival western de Saint-Tite.

Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) «Les festivaliers ne jouent pas au cow-boy lorsqu'ils viennent à Saint-Tite, ils le sont vraiment le temps d'un week-end.»

C'est dans ces mots que Pascal Lafrenière décrit le Festival western de Saint-Tite, cet événement qui n'a plus besoin de présentation et dont il est le directeur général.

Animés par la volonté de renouveler le festival, les organisateurs ont plusieurs nouveautés à proposer aux fidèles visiteurs qui s'apprêtent à célébrer en 2017 le 50e anniversaire de ce grand rendez-vous western.

La grande nouveauté de cette année est sans contredit la présentation du spectacle du Cirque Éloize Saloon - Cavale au coeur du Far West.

Durant les trois prochaines années, les artistes de ce cirque reconnu aux quatre coins de la planète élisent domicile dans un tout nouveau village dédié au cirque lors des dix jours du Festival western de Saint-Tite. Ce spectacle s'inscrit dans la volonté de renouveler l'événement qui en est à sa 49e édition.

«Le cirque va toucher toutes les générations. C'est dans nos bons coups en 2016», lance Pascal Lafrenière. «Il s'agit d'un risque financier important. [...] Je m'attends à ce que les six représentations soient présentées à guichets fermés.»

Les rodéos de Saint-Tite sont parmi les favoris des compétiteurs. Ceux-ci l'élisent après tout meilleur rodéo extérieur de l'Amérique du Nord de l'International Proffessional Rodeo Association (IPRA) depuis maintenant 17 ans. Extrêmement fiers de ce titre, les organisateurs du Festival western savent que cette reconnaissance des compétiteurs vient avec la pression de faire les choses encore mieux.

«Les compétiteurs votent pour nous parce qu'ils disent que nous sommes à part des autres et que nous sommes de vrais pros», souligne Pascal Lafrenière. «Nous avons aussi des moyens que les autres rodéos n'ont pas nécessairement. Nous avons des chiropraticiens et des physiothérapeutes. Nous sommes bien équipés pour nous occuper des concurrents.»

Lorsque ces quelque 600 compétiteurs, et compétitrices, de partout au Canada, des États-Unis et de pays comme le Mexique, la Nouvelle-Zélande ou l'Australie entrent dans le manège des grandes estrades ils sont accueillis comme de véritable rock stars. Les spectateurs des rodéos de Saint-Tite ne sont peut-être pas les plus grands connaisseurs du circuit professionnel, mais ils sont certainement les plus énergiques.

«Nous avons une foule extraordinaire. Saint-Tite ce n'est pas comme ailleurs», estime Pascal Lafrenière dont la passion du rodéo remonte bien avant le début de ses fonctions à la tête du Festival western.

«Les spectateurs sont aussi acteurs de notre réussite. Ils font partie de la fête. Il y a une ambiance que je n'ai jamais retrouvée ailleurs, et j'ai pourtant assisté à des rodéos en Alberta, en Oklahoma et à Las Vegas. Ça ne se compare pas. [...] Nous avons l'ambiance du Centre Bell en série.»

Malgré la foule de spectacles et de rodéos proposés par la programmation de la 49e édition du Festival western de Saint-Tite, l'événement qui attire le plus de personnes est le grand défilé à traction animale. Les très nombreux participants sont d'ailleurs toujours fiers de montrer leurs fringantes montures. Elles sont d'ailleurs près de 300 à composer le cortège.

«C'est toujours une activité phare qui attire près de 125 000 personnes. Et la popularité de l'événement ne démord pas», précise M. Lafrenière.

À l'aube de la 50e édition, les organisateurs du festival souhaitent déjà mettre la table à cette édition qui s'annonce mémorable. Plusieurs améliorations aux infrastructures seront apportées dès cette année.

«On se met beau, avant la 50e édition», conclut le directeur général de l'événement western.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer