Saint-Élie propose un conte de Fred Pellerin durant la Féerie de Noël

Les visiteurs de la prochaine Féerie de Noël... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Les visiteurs de la prochaine Féerie de Noël auront du Fred Pellerin flambant neuf à se mettre sous la dent. L'équipe touristique de Saint-Élie-de-Caxton offrira un conte de Noël sorti tout droit de l'imaginaire du conteur.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Élie-de-Caxton) Les visiteurs de la prochaine Féerie de Noël auront du Fred Pellerin flambant neuf à se mettre sous la dent. L'équipe touristique de Saint-Élie-de-Caxton offrira un conte de Noël sorti tout droit de l'imaginaire du conteur.

Réjean Audet, maire de Saint-Élie-de-Caxton, Alain Gingras, directeur... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Réjean Audet, maire de Saint-Élie-de-Caxton, Alain Gingras, directeur général de Noël dans le parc, Fred Pellerin et Paul-André Garceau, coordonnateur du tourisme, ont présenté mardi les nouveautés de la programmation 2015-2016 de la Féerie de Noël.

Stéphane Lessard

Saint-Élie se prépare à présenter sa Féerie de Noël du 4 décembre au 2 janvier. Sauf qu'en cette huitième année de l'activité hivernale, l'équipe avait le désir de rafraîchir l'offre touristique, question de demeurer une destination populaire.

Le mandat de renouveler le contenu des audio-guides a été confié à Fred Pellerin et à Jeannot Bournival. Le conteur y va d'une histoire de Noël de son cru, qu'il a testée à très peu de reprises devant public. Son complice s'occupe de la partie musicale qui englobe le conte, de la réalisation et du montage.

«On a changé tout le contenu, commente Fred Pellerin, à l'issue d'une conférence de presse tenue mardi matin. Avant, on était dans l'origine des Fêtes, les traditions. On a créé un conte qui tourne autour de Lurette, de son père le forgeron et ça porte sur le temps, le rapport qu'on a au temps, la symbolique de l'argent par rapport au temps. On fait des splashs de couleurs dans la tête des gens!»

«Ça fait quelques mois qu'on a le pied dans le temps des Fêtes et chaque jour, on est surpris de ce que ça va donner. Attachez votre tuque avec de la broche!», recommande Jeannot Bournival.

Le conte d'une durée de 55 minutes regroupera les principaux personnages du monde de Fred Pellerin. Le conte est divisé en huit capsules, dont une en vidéo qui sera présentée à l'arrêt du tour du village à l'église, grâce à la collaboration de la réalisatrice Patricia Beaulieu.

Cette huitième féerie fait aussi place à un partenariat avec l'organisation du festival montréalais Noël dans le parc. Cet événement présenté dans l'arrondissement Plateau Mont-Royal propose chaque année des spectacles musicaux, des conteurs et des amuseurs publics dans un décor garni de cabanes en bois rond.

L'organisation montréalaise prêtera des décors de Noël qui seront exposés dans le stationnement du garage de la culture. En échange, le festival montréalais emprunte le concept des ballades de Saint-Élie et organisera des tours de carriole tirée par un tracteur. Un conteur sera à bord de la carriole afin d'offrir ses histoires aux visiteurs.

Selon le directeur général de l'événement, Alain Gingras, il est tout naturel de s'associer avec Saint-Élie, un endroit qu'il adore.

«On a choisi Saint-Élie parce que c'est le village de Fred, parce que c'est le village chéri des Québécois. Je veux importer le concept du tracteur et de la wagon à Montréal avec l'idéologie apportée par Fred. L'idée du partenariat est de faire rayonner Saint-Élie et notre événement.»

Saint-Élie sera d'ailleurs très présent à ce festival montréalais. Nicolas Pellerin est le président d'honneur de l'événement et sera en spectacle le 4 décembre à Montréal. De plus, le programme officiel du festival fait une belle place à Saint-Élie.

L'arrivée d'une nouvelle exposition est aussi à souligner dans la présentation de la Féerie de Noël. L'exposition regroupe une cinquantaine de modèles réduits de véhicules en bois réalisés par le sculpteur trifluvien Jean Rheault.

Déjà des réservations

Douze soirées de la Féerie sont à l'horaire cette année, toujours présentées en collaboration avec différents restos de la place. Le rythme des réservations va bon train, ce qui laisse présager une belle affluence.

«C'est déjà complet pour le 5 décembre, confirme Paul-André Garceau, coordonnateur du tourisme. Pour le 12 décembre, ça va très bien aussi. Mais on accueille aussi les groupes de 15 personnes et plus en dehors des 12 dates de la féerie et on a déjà trois autocars de touristes qui ont réservés. C'est très réjouissant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer