Tourisme: un été exceptionnel en Mauricie

Le directeur de la Corporation des événements de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur de la Corporation des événements de Trois-Rivières Steve Dubé, celui de la Cité de l'énergie Robert Trudel, ainsi que le directeur général et la présidente de Tourisme Mauricie André Nollet et Valérie Bourgeois sont ravis du bilan de la saison exceptionnelle connue en Mauricie cet été.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les principaux acteurs du milieu touristique débordaient d'enthousiasme jeudi en dévoilant le bilan de la saison estivale 2015 en Mauricie. Comme on pouvait s'y attendre, les spectacles Dragao à la Cité de l'énergie et Le monde est fou à l'Amphithéâtre Cogego ont joué le rôle de locomotive que Tourisme Mauricie leur avait attribué dans sa stratégie de promotion. La forfaitisation a aussi connu un succès souligné par les intervenants.

Cent-quarante-deux entreprises membres de Tourisme Mauricie ont répondu à un sondage interne mené entre le 12 août et le 1er septembre. De ces répondants, 83% ont dit avoir maintenu ou augmenté leur achalandage cet été, pour une augmentation moyenne de 10%. Les entreprises sondées regroupent des sites, attraits, établissements d'hébergement, restaurants, festivals, événements et services de tailles diverses situés ou se déployant partout en Mauricie.

«Parmi les résultats les plus exceptionnels, 30% des entreprises qui ont connu une hausse ont vu leur achalandage augmenter de plus de 15 %. Certaines ont même connu une hausse supérieure à 20%», a précisé la présidente de Tourisme Mauricie, Valérie Bourgeois. Ces entreprises témoignant d'une croissance supérieure à 20% comprennent le Vignoble Prémont, le FestiVoix, les musées des Abénakis et des Ursulines, Boréalis, le Manoir du lac Caché, l'Hôtel- Motel Coconut, le Camping du Parc, Personare, vulgarisation historique et le gîte La Vieille Caisse.

«On pourrait facilement croire que ces performances exceptionnelles sont attribuées à Shawinigan et Trois-Rivières mais non! Les performances des entreprises en dehors de Shawinigan et Trois- Rivières ont connu une augmentation de 57 % de leur achalandage», constate Mme Bourgeois.

Comme facteurs expliquant cette hausse d'achalandage, plusieurs répondants ont identifié les spectacles Le monde est fou et Dragao, la notoriété grandissante de la région ainsi que l'efficacité des actions promotionnelles.

Le directeur général de Tourisme Mauricie, André Nollet, a pour sa part insisté sur le succès de la forfaitisation promue par son organisme. «Beaucoup avaient prédit qu'on échouerait avec la forfaitisation regroupant les produits de Trois-Rivières et Shawinigan avec les hôtels de la Mauricie, et des spectacles loin d'être gratuits comme dans certaines régions. Et que dire de la météo de juillet dernier? Une météo en dents de scie. On avait tout contre nous», a-t-il exposé jeudi.

«Les pessimistes seront confondus. La vente de forfaits a atteint des niveaux inégalés, soit plus de 6600 forfaits vendus alors qu'on en vendait moins de 2050 en 2014. Le succès de l'opération de promotion des forfaits a atteint et même dépassé les attentes les plus optimistes. La page web des forfaits est celle qui a eu le plus de visites sur le site de Tourisme Mauricie», détaille M. Nollet.

DES SPECTACLES COURUS

À la Cité de l'énergie, le spectacle Dragao de Bryan Perro a attiré 30782 spectateurs sur une possibilité de 31200. «En 15 ans de spectacles, on a battu tous les records avec un taux de présence de 98,6%. On a refusé du monde à tous les soirs à partir de la deuxième semaine. On s'est fait engueuler! Je ne le croyais pas, mais il y a des gens qui partaient de Montréal, de Drummondville ou d'ailleurs dans la province, et qui venaient à Shawinigan voir un spectacle sans réservation», illustre le directeur de la Cité, Robert Trudel.

À l'Amphithéâtre Cogeco, 64000 personnes ont assisté au spectacle du Cirque du Soleil rendant hommage au groupe Beau Dommage, avec un taux d'occupation de la salle de 96,5%.

«On a dépassé largement les objectifs qu'on s'était fixés. C'est une première année d'opérations pour nous, et d'arriver avec des chiffres de performance comme ça et de voir que ça a fait une différence dans la région, on est pas mal fier», confie le directeur de la Corporation des événements de Trois-Rivières Steve Dubé.

«Mais l'Amphithéâtre Cogeco n'est qu'une partie de l'aventure qui s'est vécue cet été, une partie qui est venue compléter l'offre touristique. C'est vraiment les acteurs du milieu qui se sont rassemblés qui ont fait la différence», a-t-il conclu.

Dragao

30 782 spectateurs (taux d'occupation de la salle: 98,6 %)

4503 billets ont été vendus via la forfaitisation hôtelière, soit deux fois plus qu'en 2014

45 % des spectateurs provenaient de la région de Montréal

20 % de Québec

20 % de la Mauricie

6 % de la Montérégie

6 % du reste du Québec

3 % de l'Europe

Le monde est fou

64000 spectateurs (taux d'occupation de la salle: 96,5%)

2120 billets ont été vendus via la forfaitisation hôtelière

34% des spectateurs provenaient de la Mauricie

12% du Centre-du-Québec

11% de la Montérégie

7% de Lanaudière

7% de Montréal

6% de Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer