Champlain s'offre une pause sacrée

Le bistro Pause sacrée, au presbytère de Champlain,... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Le bistro Pause sacrée, au presbytère de Champlain, a été inauguré hier en compagnie des marguilliers de la paroisse. On y voit, de gauche à droite, Michel Morissette, Alain Rochefort, René Beaudoin et Laurette Leblanc.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(Champlain) Champlain souhaite améliorer son offre touristique et pour ce faire, un bistro offrant une «pause sacrée» vient d'être ajouté au presbytère. Cet endroit, qui offrira aux visiteurs des mets cuisinés localement, devient un complément au Sacré circuit qui regroupe quatre lieux historiques religieux de la MRC des Chenaux.

«Il y a entre 2000 et 2500 touristes qui visitent notre église à Champlain, mais on n'avait rien pour les retenir plus longtemps. On pense qu'avec cet ajout, au presbytère, on sera en mesure de les garder quelques instants de plus chez nous. De plus, en offrant des aliments de la région dans notre menu, on va probablement donner le goût à plusieurs d'aller en acheter chez nos marchands locaux», mentionne le président de la fabrique de Champlain, Alain Rochefort. Cette initiative fera en sorte que l'organisation ne sera pas en compétition directe avec les restaurants avoisinants.

Ce projet permettra, du même coup, de renflouer les coffres de la fabrique de Champlain qui en a bien besoin. Comme la plupart des églises du Québec, les revenus sont moins importants qu'il y a quelques décennies et les coûts d'entretien ne cessent d'augmenter. «Ce qui a incité le conseil de la fabrique à trouver cette idée, c'est la diminution des fonds. On cherchait d'autres solutions pour financer les coûts de chauffage de l'église. L'idée de créer un bistro nous est venue, il y a quelques mois. On avait des bénévoles alors on s'est lancé dans l'aventure», raconte M. Rochefort. Pas moins d'une dizaine de personnes sont impliquées dans le projet Pause sacrée.

Quant au préfet de la MRC des Chenaux, il est enthousiasmé par l'initiative des Champlinois. «C'est un nouveau service de restauration que je trouve très intéressant, d'autant plus qu'il met à contribution les produits locaux. Cela aura sans doute des impacts pour les entreprises de la région. Cette nouvelle Pause sacrée se rattachera à tout ce qui se fait déjà dans la MRC, dont le parcours historique», a déclaré Gérard Bruneau. Ce Sacré circuit offre déjà la visite de l'église de Champlain, du vieux presbytère de Batiscan, de l'église de Batiscan et de l'église de Sainte-Anne-de-la-Pérade ainsi que sa crypte comptant 188 dépouilles. Les intervenants locaux ne cachent pas qu'ils souhaitent bonifier ce circuit patrimonial au cours des prochaines années.

Le défi pour la communauté consiste maintenant à susciter l'attention des gens. «Avec notre offre touristique à Champlain, il faut être en mesure de retenir les cyclistes et les visiteurs qui passent sur la route 138. Il faut se faire connaître. On doit s'organiser pour que ces gens-là arrêtent», ajoute le préfet.

Le nouveau bistro sera ouvert du mercredi au dimanche, de 10 h à 16 h, et ce, jusqu'au 6 septembre. Il mettra en vedette les produits de la Fromagerie F.X. Pichet, des Jardins bio Campanipol et des Boissons du Roy.

La communauté a aussi plusieurs autres projets afin de bonifier l'offre touristique locale. Un gîte pourrait voir le jour, d'ici quelques années, au deuxième étage de l'édifice puisque des chambres sont déjà disponibles à cet endroit. Les bénévoles de la communauté aimeraient aussi embaucher une personne, autre que celle travaillant à l'église, qui serait en mesure d'accueillir les visiteurs. Pour l'ensemble de la MRC des Chenaux, une stratégie d'achats locaux devrait également être lancée le 30 septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer