Des tigres au Zoo de Saint-Édouard

Normand Trahan a présenté un des nouveaux pensionnaires... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Normand Trahan a présenté un des nouveaux pensionnaires du Zoo de Saint-Édouard à la presse, mercredi, le bébé tigre Diamond.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Édouard-de-Maskinongé) Depuis le temps que Normand Trahan voulait des félins à son zoo, le voilà comblé avec l'arrivée de trois tigres et la venue prochaine d'une lionne.

En plus de ce tigre, le Zoo de... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

En plus de ce tigre, le Zoo de Saint-Édouard a accueilli une vingtaine de nouvelles bêtes.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Le propriétaire du Zoo de Saint-Édouard débordait de fierté mercredi matin, alors qu'il dirigeait une visite de ses nouvelles installations et de sa vingtaine de nouvelles bêtes à son établissement. L'homme d'affaires vient d'investir quelque 200 000 $ dans la réalisation de cette phase de développement. Le tiers a servi à acheter ces tigres, lémurs, macaques, chameaux et autres kangourous, alors que le reste a été utilisé pour aménager des enclos et des abris isolés afin de permettre aux bêtes moins habituées aux froids du Québec de traverser l'hiver les pattes bien au chaud.

Quelque 100 espèces d'animaux sont représentées à ce zoo qui abrite environ 500 bêtes. M. Trahan dit avoir attendu une vingtaine d'années avant de pouvoir acheter ces félins en raison des lois gouvernementales. «Ils demandaient la présence d'un vétérinaire à temps plein. Mais les lois ont changé. J'ai un vétérinaire qui vient une fois par mois et j'ai une technicienne en santé animale qui travaille à temps plein durant la saison», explique M. Trahan, heureux détenteur depuis avril d'un permis de jardin zoologique qui l'autorise à ajouter ces variétés d'animaux aux moutons, aux cerfs, aux poules et aux ours noirs.

Certains bâtiments peuvent accueillir jusqu'à 12 animaux pour la nuit ou durant l'hiver. M. Trahan a aussi aménagé pour ses tigres des enclos d'environ 4500 pieds carrés, avec reproduction de grottes.

Passionné des animaux, M. Trahan faisait le tour de sa propriété avec le visage d'un enfant qui vient de déballer son cadeau de Noël. Il a caressé sans problème une tigresse et a même pénétré dans l'enclos d'un tout jeune tigre qu'il a généreusement flatté, au grand plaisir du félin.

Le cadeau coûte cependant assez cher: 4500 $ pour une tigresse de 2,5 ans qui pèse quelque 400 livres, 3500 $ pour un lémur, 2500 $ pour un macaque (un bon prix, paraît-il). Ces animaux proviennent de parcs et de zoos québécois, ontariens, albertains et américains ayant un surplus d'animaux ou qui ont fermé leurs portes récemment.

Ce scénario est toutefois aux antipodes de la réalité du Zoo de Saint-Édouard. L'établissement qui a été fondé il y a plus de 60 ans avait fermé en 1979, mais Normand Trahan a acheté le site 10 ans plus tard. Il ne regrette pas du tout d'avoir relancé les activités depuis. «On accueille entre 18 000 et 20 000 visiteurs par année. On a une bonne clientèle. On reçoit encore des groupes scolaires, des garderies, des camps de jour. Les affaires vont bien. Et avec les tigres, la lionne qui arrive dans trois semaines, on pense que ça va attirer plus de monde.»

M. Trahan rêve maintenant d'acquérir des panthères. Ces animaux sont toutefois difficiles à trouver dans un marché où on peut observer une forte fluctuation des prix en l'espace de quelques mois.

Le propriétaire réfléchit toutefois à la possibilité d'accueillir des grizzlis. Il a reçu des offres pour ces bêtes, mais en raison de leur fabuleuse puissance, le propriétaire doit penser à construire des bâtiments et des enclos hyper résistants. M. Trahan n'écarte pas l'idée d'accueillir ces grizzlis en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer