Le Baluchon propose une deuxième saison de La Brèche de la Grande Île

L'expérience du théâtre en rivière est de retour... (Photo: Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'expérience du théâtre en rivière est de retour cet été au Baluchon.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Saint-Paulin) L'expérience du théâtre en rivière revient au Baluchon de Saint-Paulin cet été, avec une deuxième saison de La brèche de la Grande Île. Dès le 9 juillet, le public pourra prendre une part active à la quête mystérieuse, orchestrée par l'équipe de l'Aventureux sur la rivière du Loup.

«L'Aventureux est un nouveau collaborateur. Nous cherchions un partenaire qui agit dans le tourisme culturel d'expérience, et ça nous prenait quelqu'un qui aime les activités de plein air», explique Patricia Brouard, vice-présidente aux ventes, communication et satisfaction de la clientèle au Baluchon, en parlant de l'entreprise de Frédéric Guay, qui produit l'offre de théâtre en rivière depuis l'an dernier.

Comme pour les autres aventures du théâtre en rivière (Voyage au bout du monde et Si Pirate), les spectateurs montent dans des rabaskas et doivent pagayer sur la rivière d'un site à l'autre. Les comédiens interagissent avec le public à bord de l'embarcation et sur les rives. «Cette aventure se déroule dans un autre côté du site, un côté un peu plus mystérieux, où il y a des sortes de lagons. C'est une quête pour trouver un chercheur disparu sur le site du Baluchon», résume Mme Brouard.

En fait, le synopsis de la pièce parle d'une équipe de chercheurs intéressés par une brèche ayant créé une faille dans le magnat terrestre de la Grande Île, sur les terres du Baluchon. Ces chercheurs auraient fait une découverte extraordinaire les menant dans un endroit plus reculé du domaine. «Les spectateurs sont embarqués par les comédiens et immerseurs, qui les guident à travers des indices laissés le long de la rivière, à travers le paysage», ajoute Patricia Brouard.

Le scénario inclut une touche d'histoire locale, en faisant référence aux sources d'eau de La Saline, vue dans la pièce comme une «eau magique» entre Saint-Léon-le-Grand et Saint-Paulin. «Il y a une partie d'histoire, avec un clin d'oeil contemporain», indique Patricia Brouard en citant des personnages de hippies et de pêcheurs, tous en quête de cette fameuse eau magique...

Le spectacle d'une durée de deux heures à deux heures et demie s'adresse à la famille et est présenté les jeudis, vendredis et samedis du 9 juillet au 22 août. Des forfaits sont proposés pour profiter de la gastronomie, de l'hébergement et des activités de plein air du Baluchon, éco-villégiature.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer