Valérie Bourgeois devient présidente de Tourisme Mauricie

Valérie Bourgeois vient d'être élue à la tête...

Agrandir

Valérie Bourgeois vient d'être élue à la tête de Tourisme Mauricie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La directrice du Musée Boréalis, Valérie Bourgeois, vient d'être élue à la présidence de Tourisme Mauricie, en remplacement de Benoît Gauthier. Un changement de garde qui survient au moment même où le gouvernement du Québec est à revoir le modèle d'affaires en matière touristique.

«Je souhaite mettre ma passion et ma vision au service de la Mauricie. Le monde du tourisme est en plein bouleversement, le défi est grand, mais je crois en la force de nos membres et en notre capacité d'innover», a-t-elle commenté.

Alors qu'il s'agit d'une année transitoire au plan budgétaire, l'association touristique régionale risque désormais d'être confinée à la promotion intra-Québec, ce à quoi s'oppose déjà la nouvelle présidente, jugeant que l'ATR a son rôle à jouer au-delà des frontières provinciales. Et il y a tout le dossier de l'uniformisation de la taxe spécifique sur l'hébergement qui marquera son mandat, un sujet qui a même rebondi, mercredi, à l'Assemblée nationale.

En effet, la porte-parole de la CAQ dans le domaine, Chantal Soucy, a demandé à la ministre du Tourisme, Dominique Vien, de renoncer à uniformiser le taux de taxation de la taxe d'hébergement dans toutes les régions du Québec. La députée caquiste dit partager ainsi les inquiétudes de l'ancien ministre libéral des Finances et désormais président de Tourisme Montréal, Raymond Bachand.

«La ministre songe à imposer partout le même taux de taxation, et ce, indépendamment de la volonté des régions, de leurs stratégies et de leurs réalités. Cette stratégie du mur à mur inquiète plusieurs acteurs majeurs du milieu touristique, dont l'ancien ministre libéral Raymond Bachand», a-t-elle expliqué.

«Les acteurs du milieu sont inquiets et même son ancien collègue l'est. Je ne doute pas de la bonne volonté de la ministre, mais il est plus que temps de passer à l'action. La ministre doit mettre fin à l'incertitude qui règne dans le milieu et déposer sa réforme du modèle d'affaires de l'industrie touristique et sa gouvernance, on l'attend depuis un an», a renchéri la députée de Saint-Hyacinthe. 

Or, la ministre Vien lui a répondu que «la précipitation est toujours mauvaise conseillère». «On va prendre les choses une à la fois. On est en train de revoir le modèle d'affaires au Québec en tourisme, de même que la gouvernance. Ça prendra le temps que ça prendra», a-t-elle indiqué.

Feuille de route

Réputée comme une entrepreneure culturelle passionnée, dynamique, créative et déterminée, Valérie Bourgeois compte, entre autres, la création de Boréalis sur sa feuille de route. Directrice de ce musée sur l'industrie papetière depuis son inauguration, elle a aussi sous sa responsabilité le Manoir Boucher de Niverville et la Maison Rocheleau. Elle cumule près de 20 ans d'expérience dans le milieu du tourisme culturel et cinq ans comme membre du conseil d'administration de Tourisme Mauricie. 

Le changement à la présidence de Tourisme Mauricie s'est imposé puisque la vie professionnelle du président sortant, Benoît Gauthier, l'amène maintenant à travailler en Montérégie. Après quatre années fructueuses à la tête de l'ATR, le directeur général de Tourisme Mauricie, André Nollet, a tenu à le remercier de son implication au nom des membres du conseil d'administration, du personnel et des membres de l'ATR.

«L'industrie touristique québécoise fait face à d'importants changements en ce moment, comme bien des secteurs de la société. Les dernières années ont été passablement houleuses au niveau provincial. Benoît Gauthier a su défendre les intérêts de notre région avec brio pendant toutes ses années comme président», a commenté M. Nollet.

Outre la nomination de Valérie Bourgeois à la présidence, le conseil d'administration est composé de Denis Lacerte, Pierre Montreuil, Donald Desrochers, Mario Lachance, Joyce Godbout, Jean Huard, Dany Néron, Thomas Grégoire, Daniel Grenier, René-Paul Lessard, Serge Champagne et Alain Rivard, en plus de Valérie Lalbin et Josée Beaudoin comme observatrices.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer