Environ 1,5 million de poulamons pêchés à Sainte-Anne-de-la-Pérade

La saison de pêche au poulamon a pris... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La saison de pêche au poulamon a pris fin dimncheà Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) Les poulamons peuvent maintenant dormir tranquillement sur leur deux nageoires. En effet, après des débuts difficiles pour cause de temps doux et une finale glaciale marquée par le froid extrême, la saison 2015 de la pêche aux petits poissons des chenaux a fermé ses livres dimanche. Les derniers pêcheurs ont remonté leurs lignes, laissant les trous creusés dans la rivière Saint-Anne se refermer, et les pourvoyeurs se sont serré la mitaine en se disant: «À l'année prochaine».

Au cours des prochaines semaines, les organisateurs tableront sur le bilan de cette 77e édition. Pour l'heure, le président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux, Steve Massicotte, se dit très satisfait de l'achalandage observé depuis le 26 décembre sur l'eau gelée de la rivière. Près de 80 000 personnes ont ainsi extirpé du courant plus de 1,5 million de poissons, remettant plus souvent qu'autrement leurs proies à l'eau afin de se garder des pertes inutiles de la ressource. «Depuis trois ans, on encourage de plus en plus la remise à l'eau des prises à l'aide d'affiches dans les chalets de pêche. On veut éviter ainsi le gaspillage, surtout lors des journées plus douces où le poisson ne gèle pas. On ne veut pas valoriser le gros tas de poissons en avant du chalet de pêche. On a donc demandé aux gens de ne conserver que les prises qu'ils allaient consommer et de remettre à l'eau les poissons trop petits», indique M. Massicotte.

Des visiteurs en provenance de partout au Québec, particulièrement des régions dites du 819, du 450, du 514 et du 418, se sont laissés tenter par cette activité familiale offerte par 18 pourvoyeurs. Plusieurs des «bons coups» organisés cette année se retrouveront certainement au menu de la prochaine édition, entre autres le sentier de glace, le tournoi de volley-ball sur neige, les chansonniers de fin de semaine et les activités de jour qui ont nourri l'intérêt des familles, parmi lesquelles on retrouve les pêcheurs de demain.

Quant à lui, le poulamon regagnera tranquillement ses quartiers d'été aux abords de l'Isle-aux-Coudres, sans se douter que l'an prochain, des milliers de personnes l'attendront à nouveau de pied ferme à l'embouchure de la rivière Sainte-Anne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer