Des inquiétudes pour la Route verte

L'abolition de l'enveloppe réservée à l'entretien de la...

Agrandir

L'abolition de l'enveloppe réservée à l'entretien de la Route verte entraînera vraisemblablement des conséquences sur la qualité de l'infrastructure.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'abolition du programme d'entretien de la Route verte constitue un véritable frein au développement de saines habitudes de vie et à la vitalité touristique du Québec, selon le club Cyclotour.

Cette coupe de 2,8 millions de dollars, contenue dans le nouveau pacte fiscal gouvernemental, est vivement dénoncée par le Parti québécois et par Vélo Québec. Marc-André Gilbert, porte-parole de Cyclotour, avoue avoir été consterné par cette annonce.

«C'est un peu honteux de couper dans l'entretien de la Route verte, compte tenu de toute la question de la sécurité à vélo. Il y a un intérêt croissant pour accéder à une meilleure santé et le vélo en fait partie. Les gens vont de plus en plus sur les routes avec les bandes cyclables qu'offre la Route verte.

À partir du moment où on diminue l'entretien, on augmente les risques pour les cyclistes. Ce n'est pas une bonne équation: il y a une augmentation de l'achalandage», raconte le porte-parole de ce club trifluvien qui regroupe entre 175 et 200 membres.

La décision touche toutes les municipalités qui sont traversées par la Route verte. L'abolition du programme d'entretien représente un manque à gagner de 39 000 $ pour la Ville de Trois-Rivières. Ce n'est pas énorme sur un budget d'environ 240 millions de dollars, mais cela s'ajoute à toutes les autres compressions budgétaires subies par la Ville.

«Cette coupe, c'est comme n'importe quelle compression. On analyse ce qu'on va faire. Qu'est-ce qu'on peut faire pour l'absorber? Les pistes cyclables vont rester là, mais peut-être qu'on fera moins de travaux d'asphalte dessus, peut-être que les affiches prendront plus de temps avant d'être remplacées», raconte Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Cette mesure aura également des conséquences directes sur le tourisme, estime Marc-André Gilbert. La Route verte, avec ses 5358 km éparpillés à travers le Québec, offre un réseau agréable aux cyclistes d'ici, mais aussi de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick et des États-Unis.

«La Route verte fait partie des 10 plus belles et plus grandes routes cyclables au monde, déclare M. Gilbert. Le fait d'avoir acquis ce statut international amène au Québec des centaines de touristes du nord-est des États-Unis. Ils viennent ici parce qu'il y a cette infrastructure et parce qu'ils se sentent en sécurité. En réduisant l'entretien, il va y avoir à moyen terme une perte de réputation du point de vue touristique.»

Saint-Étienne-des-Grès offre 10 km du réseau de la Route verte, soit 20 % de la Route verte qui se déploie à travers la MRC de Maskinongé. La popularité de ce sport a amené des gens à investir dans une offre touristique depuis quelques années, rappelle Robert Landry. «Il y a plein de petits commerces qui se sont développés chez nous, un café, un gîte qui vient d'ouvrir. On va continuer à l'entretenir. Il n'est pas question de laisser tomber cette infrastructure.»

Saint-Étienne devra se passer des 5125 $ provenant du gouvernement du Québec pour l'entretien de sa section de la Route verte. Robert Landry assure que le travail sera fait en 2015, mais il souhaite que cette restriction budgétaire soit limitée à une année. «Une grande partie de la Route verte passe sur notre voie publique. On va trouver l'argent dans notre surplus, en espérant que la situation ne soit pas permanente. Si on continue de couper, il faudra prendre des décisions.»

Yvan Toutant admet volontiers qu'il s'explique mal cette décision du gouvernement québécois.

«C'est une drôle d'analyse que fait le gouvernement. Le cyclotourisme est en pleine expansion. On dit qu'on veut privilégier l'énergie verte et on coupe dans ce qui aide à atteindre ces objectifs.»

La Route verte c'est ....

- 5358 km de voies cyclables au Québec

- 173 km de voies cyclables en Mauricie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer