Trois-Rivières devient une escale de choix pour les croisiéristes

Le Silver Whisper a clos la saison des... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Silver Whisper a clos la saison des croisières à Trois-Rivières.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'était un tout premier passage en sol trifluvien pour le Silver Whisper, mercredi. Le navire, arrivant de Boston et qui terminera son voyage jeudi à Montréal, a clôturé la saison 2014 des croisières à Trois-Rivières.

L'équipe du navire appartenant à la compagnie Silverseas avait toutefois fait ses devoirs il y a déjà plusieurs mois et visité Trois-Rivières, si bien que la compagnie a déjà réservé son passage ici en 2015, et même en 2016, voyant le potentiel que l'escale pouvait lui offrir.

D'ailleurs, la saison 2015 des croisières à Trois-Rivières s'annonce prometteuse, alors que sept bateaux effectueront plus de 16 escales entre mai et octobre, l'an prochain. La compagnie française Rivage du monde a en effet récemment confirmé sa présence pour dix escales de son navire M/S Saint-Laurent, qui accueillera presque uniquement des passagers de France désireux de découvrir le Saint-Laurent.

Il est aussi déjà acquis que trois bateaux accosteront à Trois-Rivières en 2016, et un a aussi confirmé sa présence pour 2017. Le travail de séduction des compagnies de croisières pour ces dates ne fait que commencer toutefois, précise Yolaine Masse, directrice de Tourisme Trois-Rivières. Les compagnies ont en effet l'habitude de planifier deux ans à l'avance les escales sur les parcours des bateaux.

Pour ce premier passage du Silver Whisper, les représentants d'Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, de Tourisme Trois-Rivières et le maire Yves Lévesque ont eu droit à une courte réception civique à l'intérieur du bateau, à laquelle les médias étaient conviés. Une visite des lieux a également été proposée, permettant de découvrir tous les petits trésors cachés de ce navire des plus luxueux.

Car lorsqu'on embarque sur le Silver Whisper, on choisit déjà de voyager en première classe. Il n'existe pas de «chambre ordinaire» sur le bateau, nous prévient-on, mais uniquement des suites, allant de la suite «standard» à la «Owner's suite», pour laquelle on vous laisse imaginer le prix, qui vous vaudra tout de même un panier de fruits frais chaque jour et le privilège de souper avec le capitaine.

Pour les passagers «standard», chaque suite possède une salle de bain complète avec bain tourbillon, douche, un grand walk-in, une chambre, une salle à dîner, balcon et même un service de valet dédié à votre suite. Il vous en coûtera entre 10 000 $ et 15 000 $ par personne pour un séjour d'une semaine.

L'immense salle à manger propose chaque soir un menu différent, inspiré par le pays vers lequel voyage le navire. Mercredi soir, les passagers avaient le choix de plusieurs menus, dont du homard ou du cerf, sans compter tous les plats de poisson, de viande, de volaille et de pâtes disponibles.

Pour les plus fines bouches, deux restaurants spécialisés sont disponibles, dont celui d'inspiration française «Le Champagne» qui accueille chaque soir pas plus de 20 personnes qui doivent réserver et payer un extra pour y avoir accès. Le repas sera aussi accompagné d'une bouteille de l'impressionnant cellier, dont la valeur peut varier entre 150 $ et 1000 $.

Les piscines, bains tourbillons, salle d'entraînement, cours de pilates et yoga, spa-détente, bars, bibliothèque, salle de jeux, boutiques et cafés viennent compléter l'offre d'amusement qui culmine généralement dans le grand théâtre, le soir venu. Entre les spectacles des succès d'ABBA et du Motown, les passagers entendent aussi des prestations des grands succès de Broadway.

Si on pense que tous ces services incitent les passagers à rester sur le bateau et ne pas s'intéresser aux escales, comme celle de Trois-Rivières, force est de constater que c'est plutôt l'inverse qui se produit. À plusieurs reprises, nous avons pu croiser des passagers qui revenaient sur le bateau, les mains pleines de sacs provenant de boutiques et de cafés du centre-ville.

Il n'est pas inhabituel pour le personnel de ce navire de parler couramment plusieurs langues, jusqu'à cinq ou six parfois. Le bateau accueille des gens de partout dans le monde. Les journaux disposés sur la table de la bibliothèque en font foi: Allemagne, Angleterre, Australie...

Et ne doutez pas de la réelle volonté de la compagnie de tout mettre en oeuvre pour séduire ses clients. Chaque membre de l'équipage dispose de quelques jours avant l'embarquement pour apprendre le nom et le visage des passagers qui embarqueront sous peu. Dès l'embarquement, le barman risque fort de vous appeler par votre nom et de vous servir votre cocktail préféré sans que vous n'ayez à le commander.

ESCALES PRÉVUES À TROIS-RIVIÈRES EN 2015

M/S Marina | 1250 passagers | 20 mai

M/S Black Watch | 804 passagers | 4 juin

Insigna | 684 passagers| 25 juillet

M/S Albatros | 850 passagers| 2 octobre

Sapphire | 720 passagers | 7 octobre

Silver Whisper | 382 passagers| 14 octobre

Le Silver Whisper c'est...

382 passagers

302 membres d'équipage

186 mètres de long

25 mètres de large

28 258 tonnes

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer