Cirque du Soleil à Trois-Rivières: une manne pour l'industrie touristique

La venue du Cirque du Soleil pour les... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

La venue du Cirque du Soleil pour les trois prochaines années ouvre la porte à bien des projets, selon plusieurs intervenants touristiques.

Photo: Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La venue du Cirque du Soleil à Trois-Rivières pour trois spectacles exclusifs à l'Amphithéâtre Cogeco en 2015, 2016 et 2017 vient d'ouvrir la porte à de multiples possibilités de développement dans le milieu touristique de la région. C'est du moins l'avis de plusieurs intervenants contactés mercredi par Le Nouvelliste.

«On vient de mettre de sacrés gros projecteurs... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

«On vient de mettre de sacrés gros projecteurs sur la région de la Mauricie.» - André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

«C'est une excellente nouvelle et ça répond à... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

«C'est une excellente nouvelle et ça répond à ce que je prêche depuis longtemps.» - Robert Trudel, directeur de la Cité de l'Énergie

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

«On vient de mettre de sacrés gros projecteurs sur la région de la Mauricie. On aurait eu beau investir des milliers de dollars en publicité, nous n'aurions jamais eu l'impact d'une telle annonce», se réjouit André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie.

Ce dernier se dit maintenant impatient de connaître les contraintes qui viendront avec cette entente pour travailler le plus rapidement possible à l'élaboration d'un produit touristique qui répondra à la demande des visiteurs de l'extérieur qui se déplaceront pour venir voir le Cirque du Soleil.

«C'est une compagnie qui a fait ses preuves depuis longtemps. Il n'y a clairement aucun risque, ce qui est un net avantage. Maintenant, il faudra voir les contraintes et les obligations liées à la nature de l'entente, mais de notre côté, nous sommes totalement ouverts à développer des produits qui permettront de regrouper ensemble des attraits et ainsi garder les gens chez nous quelques jours au moins», fait savoir M. Nollet.

Un avis partagé par le directeur de la Cité de l'Énergie, Robert Trudel. Loin de s'inquiéter de la compétition que pourrait générer une telle prestation pour le spectacle estival d'envergure présenté à la Cité de l'Énergie, M. Trudel estime plutôt qu'il était grand temps qu'un tel nom arrive dans la région pour agir à titre de catalyseur au même titre que la Cité de l'Énergie le fait en ce moment.

«C'est une excellente nouvelle et ça répond à ce que je prêche depuis longtemps. Il faut de gros événements pour rallonger la durée du séjour des touristes dans la région. On ne peut pas survivre seul comme gros catalyseur. Je suis totalement prêt à travailler en collaboration avec tous ceux qui voudront développer l'offre touristique autour de ça, et nous aider à atteindre nos objectifs qu'on vise depuis des années», signale M. Trudel, en faisant référence à l'objectif d'augmenter à trois et même quatre le nombre de nuitées par visiteur durant la saison estivale.

M. Trudel imagine déjà la possibilité d'un forfait «grands spectacles» qui permettrait à tout le moins aux touristes de bénéficier à la fois de la prestation du Cirque du Soleil à l'Amphithéâtre et de la deuxième aventure du spectacle d'Amos Daragon à la Cité de l'Énergie. «Les forfaits, ça connaît beaucoup de succès depuis quelques années, les gens cherchent ça. Rendu là, les possibilités sont grandes», croit M. Trudel.

De son côté, la directrice générale de Tourisme Trois-Rivières, Yolaine Masse, avoue que l'équipe doit déjà se mettre au travail pour promouvoir l'offre touristique de la prochaine saison estivale en fonction de l'arrivée de ce joueur majeur. Puisque les groupes et les opérateurs s'organisent souvent plusieurs mois à l'avance, c'est maintenant qu'il faut commencer à mettre de l'avant la venue du Cirque du Soleil.

«Le tourisme est en pleine croissance à Trois-Rivières depuis plusieurs années, mais là je pense qu'on va atteindre une nouvelle marche. C'est vraiment une excellente nouvelle», explique-t-elle.

Mme Masse voit aussi la possibilité de séduire encore plus les croisiéristes avec la présence d'un spectacle du Cirque du Soleil. En 2015, il est prévu que six bateaux de croisière s'arrêtent à Trois-Rivières. Or, la présence du Cirque du Soleil pour les trois prochaines années ouvre aussi la porte à de nouvelles ententes avec les compagnies de croisières qui pourraient y voir une offre intéressante pour leur clientèle.

Quoi qu'il en soit, André Nollet estime pour sa part que «la région avait bien besoin d'une belle nouvelle comme celle-là ces jours-ci».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer