Cindy Loyer: porte-parole de l'estime de soi

Cindy Loyer... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Cindy Loyer

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) «On se demande toujours pourquoi c'est arrivé, mais la vie nous amène des gens, des occasions qui nous font dire que rien n'arrive pour rien». Cindy Loyer a sauté à pieds joints dans toutes les opportunités qui lui ont été données de faire du bien, de sensibiliser et de prévenir. Victime d'un accident de la route qui l'a brûlée au troisième degré sur 34 % de son corps, la Latuquoise s'implique corps et âme pour la cause des grands brûlés.

«Quand je m'implique, ça me donne une raison de plus d'être ici. On a tous quelque chose à apporter, et je n'y vais pas à demi-mesure», lance-t-elle d'entrée de jeu.

Cindy Loyer va se souvenir longtemps du moment où on l'a approché pour devenir porte-parole du défi cycliste aux profits de la fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés.

Un soir d'hiver, alors qu'elle dansait dans un bar de La Tuque, elle a été approchée par un inconnu. Il lui a parlé de l'événement et lui a dit «c'est toi qu'il nous faut».

C'était en décembre 2008. Un signe de la vie. Un match parfait. En 2009, la Latuquoise est devenue officiellement le visage du défi cycliste.

«Il n'y a même pas eu de questionnement. J'ai foncé. Il n'y a rien qui arrive pour rien. J'ai aimé ça et ça continue depuis», lance-t-elle.

Cindy Loyer est d'ailleurs présentement en route avec les cyclistes qui parcourent le Canada de Vancouver à Montréal.

«Je représente la cause. L'argent qu'elle amasse va pour la recherche pour les grands brûlés afin de sauver des vies. Je suis chanceuse moi, je suis en vie. [...] Personne n'est à l'abri du feu, personne. Cette cause-là me touche vraiment beaucoup, je veux que les prochains accidentés s'en sortent à 100 %».

Au fil du temps, elle a vu évoluer les recherches et la technologie. Elle-même peut témoigner de l'importance de ses progrès. Elle a subi plus d'une soixantaine d'opérations dans les 18 dernières années.

«Je la vois la différence. Je regarde des photos d'avant, et je me dis que j'ai fait du chemin».

Cindy fait de la sensibilisation tout le long du parcours des cyclistes. Elle parle de son histoire pour toucher les gens et elle veut qu'ils comprennent que personne n'est à l'abri.

«Ça arrive vite, plus vite qu'on pense», insiste-t-elle.

Elle témoigne aussi de la vie après, des hauts, des bas. Elle parle aussi d'acceptation, de volonté et de force.

«Il faut une force pour être différent dans la société d'aujourd'hui. Tout est axé sur l'apparence, mais tout le monde peut s'en sortir. Ce n'est pas seulement l'apparence. On est beau malgré notre différence, je veux sensibiliser les gens à ça. Il faut s'aimer comme on est. [...] Il y en a qui ont des brûlures internes qui sont aussi des grands brûlés. C'est difficile pour l'estime. Il faut accepter ce que l'on est», martèle la Latuquoise.

«Si je restais enfermée chez nous qu'est-ce que ça donnerait ? Est-ce que je vais redevenir celle d'avant, physiquement? Aucunement. Je suis brûlée. C'est pour la vie, mais j'ai fait le choix d'avoir une attitude positive».

Cindy Loyer a aussi partagé son expérience dans des conférences, et avec des membres de l'Association des grands brûlés F.L.A.M.

«On se rencontre et on échange. Je pense que j'ouvre des portes à certains. Par mon expérience, pas que je suis meilleure qu'un autre loin de là, j'aide les gens. Il y a juste un grand brûlé pour comprendre un autre grand brûlé».

La Latuquoise a été présidente d'honneur pour la compétition de pompiers à La Tuque en 2015 et participera bientôt à des capsules vidéo sur la prévention des incendies.

«Si je peux servir à donner du courage à quelqu'un et à persévérer, je vais m'impliquer partout. [...] Je suis un être humain. Moi aussi je suis déprimée des fois. Par contre, côté physique, je n'ai jamais fait d'apitoiement. J'ai plutôt réagi en disant, tu m'as gardé en vie, regarde-moi bien aller ! Je vais en déplacer des montagnes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer