Pour l'amour du sport

Jean-Marie Laforge... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Jean-Marie Laforge

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Du sport, il en mange et c'est évident, particulièrement du golf. À 82 ans, le Latuquois Jean-Marie Laforge continue de transmettre sa passion ou, comme il le dit si bien, l'amour du golf.

«C'est ce que je fais avec tout le monde. Je donne l'amour du golf», avoue d'entrée de jeu M. Laforge.

Les implications de Jean-Marie Laforge ne datent pas d'hier. Il est bien connu dans la communauté latuquoise et s'y implique depuis les années 60.

«En 1963, on organisait les loisirs du samedi soir. On a formé le cabaret des jeunes. Toutes les deux semaines, on faisait danser le monde», se souvient-il.

Celui qui a fait des études en loisirs a aussi enseigné l'escrime, le badminton, la planche à voile, le ski et évidemment, le golf. Il y a 50 ans, en 1966, il a été approché pour être professionnel pour le club de golf de La Tuque, il avait 32 ans.

«J'ai commencé l'année d'après en 1967, l'année de l'Expo. Je n'ai pas été chanceux. Tout le monde était à l'Expo cette année-là! Mais je ne regrette pas mon choix, j'ai fait ma vie là-dedans», lance Jean-Marie Laforge.

D'ailleurs, la liste serait longue s'il fallait énumérer toutes les personnes dont l'enseignant est fier, parce que des élèves de talent, il en a eu. 

«Dans ma carrière de golf, j'ai enseigné à toutes sortes de monde vraiment incroyable», avoue-t-il.

D'ailleurs, il ne cache pas sa grande fierté quand il parle de ses élèves. 

Ce qu'il espère par-dessus tout, c'est d'en avoir encore plus. Depuis déjà plusieurs années, l'académie de golf La Tuque, dirigée par Jean-Marie Laforge, forme la relève. Dans les 13 dernières années, il a donné de son temps aux jeunes âgés entre 6 et 16 ans. D'ailleurs, c'est quelque 4000 jeunes qui ont été initiés au golf. «Cette année seulement, 17 classes ont eu droit aux cours d'initiation au golf. C'est environ 450 élèves cette année. L'idée est simple, c'est de faire connaître le golf.»

Ce dernier n'en démord pas, pour l'avenir du sport, les jeunes doivent être présents sur le terrain, mais en plus, le golf c'est aussi un apprentissage de la vie.

«Le golf, c'est un loisir dans lequel tu peux développer ta personnalité. [...] J'apprends aux jeunes qui viennent ici à analyser la situation. Après, ils doivent prendre une décision, ensuite la stratégie et la tactique. Une fois qu'ils ont agi, on apprend à évaluer le succès ou l'échec. Quand on pratique le golf, on apprend le respect et la discipline. Il faut respecter les étiquettes dans ce sport.»

Pour Jean-Marie Laforge, le golf est une éducation en soi et ce qu'on y apprend s'applique également dans la vie de tous les jours. Le manque de relève est criant et le Latuquois de 82 ans multiplie les efforts pour amener les jeunes sur le terrain.

«On n'a pas de relève, ce n'est pas juste à La Tuque et à Trois-Rivières, c'est à travers le monde. [...] La bête noire de tout ça, c'est la technologie. C'est la bête de tous les sports».

M. Laforge ne manque pas l'occasion de souligner à quel point les Latuquois sont chanceux d'avoir un terrain de golf au beau milieu de la ville et qu'ils devraient en profiter. «C'est une très grande richesse», confirme-t-il.

Au final, Jean-Marie Laforge continuera de transmettre l'amour du golf tant que sa santé le lui permettra, mais il insiste, c'est un travail d'équipe. «J'ai aussi un groupe de bénévoles. Tout seul, je ne serais pas capable», a conclu notre tête d'affiche.

Vous pouvez entendre l'entrevue avec notre Tête d'affiche dans l'émission matinale Chez nous le matin, animée par Frédéric Laflamme, au 96,5 FM, entre 6 h et 9 h, ainsi que le reportage présenté au Téléjournal Mauricie du dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer