Doris Scott: femme d'équipe et de résultats

Doris Scott... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Doris Scott

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Si l'engagement bénévole de Doris Scott passe inévitablement par le travail d'équipe, il vise toujours à améliorer la qualité de vie de l'individu.

La présidente du comité des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville croit énormément au travail d'équipe pour mener un projet à bon port. À condition que tous les équipiers partagent la même vision.

«Depuis le 350e, je ne jure que par le travail d'équipe, avec un objectif précis. Ça a été le cas avec le 350e. À la première rencontre, on s'est entendu sur des valeurs communes: un travail d'équipe dans le respect et la discrétion, le respect du budget. Et on avait des objectifs communs. On voulait des fêtes pour tous, à prix modiques. Ça a été une belle et grosse année.»

Native de Louiseville, Mme Scott est bien connue du milieu des affaires. Elle a entre autres travaillé durant 17 ans à la Société d'aide au développement des collectivités de la MRC de Maskinongé, dont les sept dernières à titre de directrice générale. Elle a pris sa retraite en 2009, mais n'a jamais arrêté de s'impliquer dans sa communauté.

«Mon bénévolat n'est jamais près d'un individu. Je suis incapable de visiter des gens, de les assister dans leurs soins. Mais je suis capable d'organiser des choses pour les individus. Je sais gérer du personnel. Je sais aussi gérer des bénévoles. Il faut apprendre à aller chercher le meilleur des autres, savoir s'entourer. Pour les fêtes du 350e, j'avais carte blanche pour choisir mon monde. J'étais allée à La Tuque pour voir l'organisation des fêtes du 100e. La directrice générale m'avait dit de m'entourer de gens qui veulent travailler pour les fêtes. C'est ce qui a fait le succès de l'organisation. J'ai fait confiance à mon équipe et ça a marché.»

Mme Scott se souvient avec joie de la grande participation populaire lors du premier événement des festivités, la veillée du jour de l'An du 31 décembre 2014. Le rang du 350e, tenu au dernier Festival de la galette de Louiseville, la commémoration de l'arrivée du régiment de Carignan, le grandiose spectacle de clôture sont aussi parmi les grands événements de l'année 2015 à Louiseville. Mais Doris Scott est particulièrement fière d'une activité précise.

«Le spectacle de Marc Hervieux a attiré beaucoup de monde et a attiré des gens d'ailleurs. Ça m'a fait un petit velours», raconte cette mère de trois enfants et grand-mère de six petits-enfants.

Mme Scott est une amoureuse des arts. Elle désirait faire une place à la musique populaire, mais aussi classique et traditionnelle durant les fêtes du 350e de Louiseville afin de permettre à des gens d'assister à des événements offerts soit à petits prix, soit carrément gratuits. C'est ce qui la guide aujourd'hui dans son engagement au comité Louiseville arts et culture, dont elle est la présidente.

«Je veux une plus grande accessibilité à la culture pour pouvoir assister à des films, des spectacles en plein air, des expositions. Les Jeudis centre-ville (initiés par les fêtes du 350e) reviennent, le symposium de peinture revient. Je trouve ça important, car il y a beaucoup de gens à revenus modestes qui n'ont pas d'argent pour des activités récréatives.»

Parallèlement aux activités de Louiseville arts et culture, Doris Scott demeure à la présidence de la coopérative Adirondak et poursuit sa mission de mentor à la SADC, en plus de travailler un jour par semaine comme conseillère en entreprise à la SADC. Toute cette implication s'ajoute aux participations antérieures à la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de la MRC de Maskinongé, aux Jardins Latourelle, aux cours de préparation au mariage, à l'Aféas et avec les scouts. C'est d'ailleurs au sein de ce mouvement que l'engagement communautaire de Doris Scott a commencé, alors qu'elle avait 18 ans.

«Avec Adirondak et la culture, je suis rendue dans le fun!», raconte celle qui a reçu en janvier le prix Gaétan-Blais 2015 remis à la personne bénévole de l'année à Louiseville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer