Pour la vitalité de l'économie et des loisirs

Jean-Pierre Hamel... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Pierre Hamel

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

Dans le secteur Shawinigan-Sud, Jean-Pierre Hamel est connu pour différents aspects de son implication. Aujourd'hui président de l'Association des gens d'affaires de Shawinigan-Sud et responsable des Rendez-vous de la Promenade, l'arpenteur-géomètre retraité a aussi accompli beaucoup pour le développement du soccer dans les années 1990.

«J'ai commencé à m'impliquer avec le soccer. Mon fils voulait suivre des cours et on n'avait pas de soccer à Shawinigan-Sud, alors je lui ai fait suivre des cours au Cégep de Shawinigan», raconte M. Hamel. Dès qu'un club de soccer fut mis sur pied dans son patelin, il y a inscrit son fils et a joint le conseil d'administration.

Parmi les dossiers qu'il a pilotés et dont il est fier, il évoque l'aménagement des trois terrains de soccer dans sa ville. «C'était un défi que je m'étais lancé», formule-t-il. Plusieurs finales régionales de Jeux du Québec se sont tenues sur ces terrains inaugurés en grande pompe avec la venue de l'Impact de Montréal, qui a disputé un match amical contre les Patriotes de l'UQTR. «Mon plus beau coup dans le soccer, c'est l'inauguration des terrains. Ça a été un gros succès. Ça a fait exploser le soccer. Quand je suis arrivé dans l'organisation, il y avait 100 joueurs, et quand je suis parti, il y en avait 450», note celui qui a présidé le club de soccer Val-Mauricie et l'Association régionale de soccer de la Mauricie. M. Hamel a aussi contribué à fonder une école de soccer, une initiative qui a stimulé l'intérêt des jeunes pour le sport.

Dans un autre créneau, le maire de l'époque, Maurice Héroux, a sollicité Jean-Pierre Hamel pour qu'il relance une association des gens d'affaires à Shawinigan-Sud. Acceptant la mission, il est allé à la rencontre des commerçants et a constitué un conseil d'administration. Accaparé par ses nombreuses implications, il a cédé la présidence de l'Association des gens d'affaires de Shawinigan-Sud (AGASS) quelques années après l'avoir créée, pour y revenir en 2012.

La principale activité de l'AGASS est la Foire en ville, qui se tient cette année les 13 et 14 juin. Entre 300 et 340 tables sont louées chaque année par des gens qui y étalent leurs objets à vendre. «Deux belles journées de soleil, on a plus de 20 000 personnes. Les commerçants sont enchantés!», témoigne-t-il.

L'AGASS organise également une fête familiale qui se déploie en août au parc Ludger-Gerbeau grâce à un partenariat avec Culture Shawinigan. «On en est à la troisième édition et on grandit encore. On installe des jeux gonflables, on a une scène, une petite troupe de danse, des marionnettes, une poupée mécanique, des maquilleuses...», énumère-t-il en parlant de la fête prévue le 22 août.

L'association présidée par Jean-Pierre Hamel a été amputée cette année d'un budget de 15 000 $ provenant du palier municipal. «L'idée de tout arrêter m'est passée par la tête», admet l'homme qui a finalement trouvé des façons d'économiser, notamment en réduisant les dépenses publicitaires. Pour réussir à maintenir les activités de l'AGASS, M. Hamel mise sur l'adhésion des commerçants. «Être membre coûte 75 $ par année. L'an passé j'avais 40 membres. Cette année, en une journée, et j'en ai attiré 50. Mon but est de me rendre à 100.»

«Je demande aux commerçants une contribution de soutien plus qu'une contribution de visibilité. J'essaie de les faire voir le plus possible dans les événements», explique M. Hamel, qui a élargi sa conquête de membres au parc industriel de Shawinigan-Sud.

Le Shawiniganais est conscient que le domaine du commerce au détail n'est pas le plus facile à maintenir dans son secteur. «Les gens vont magasiner à la Plaza de la Mauricie ou au centre Les Rivières», constate-t-il. Par contre, il aimerait bien attirer davantage de jeunes professionnels qui pourraient y installer leur cabinet.

M. Hamel est un grand amateur de danse. Il organise depuis des années les Rendez-vous de la Promenade, sur la Promenade du Saint-Maurice. «C'est dehors, sur le bord de la rivière, les samedis et dimanches soirs. Les vendredis où il fait beau, on a à peu près 200-250 personnes. On a la piste de danse, une scène avec l'orchestre, un bar...», décrit l'homme qui fut aussi directeur général du défunt Grand Prix de motoneige de Shawinigan de 2000 à 2006.

Vous pouvez entendre l'entrevue avec notre Tête d'affiche dans l'émission matinale Chez nous le matin, animée par Frédéric Laflamme, au 96,5 FM, entre 6 h et 9 h, ainsi que le reportage présenté au Téléjournal Mauricie du dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer