Gala Tête d'affiche: la résilience est récompensée

Marie-Sol Saint-Onge et Tommy Grenier ont été honorés,... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marie-Sol Saint-Onge et Tommy Grenier ont été honorés, mercredi soir, au Gala Tête d'affiche.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Nicolet) Pour une première fois depuis son édition initiale en 2002, le dîner reconnaissance Tête d'affiche a désigné mercredi soir un duo de Coups de coeur parmi les 52 lauréats de la dernière année. Incarnation du courage dans l'épreuve, Marie-Sol Saint-Onge et Tommy Grenier ont été choisis par le jury comme deux inspirants exemples de résilience et de ténacité.

Les Coups de coeur Marie-Sol Saint-Onge et Tommy... - image 1.0

Agrandir

Les Coups de coeur Marie-Sol Saint-Onge et Tommy Grenier sont entourés du propriétaire du Nouvelliste et du Groupe Capitales Médias Martin Cauchon (devant à gauche), du président et éditeur du Nouvelliste Alain Turcotte, du maire de Nicolet Alain Drouin et de celui de Shawinigan Michel Angers.

En mars 2012, l'artiste-peintre Marie-Sol Saint-Onge était frappée par la bactérie mangeuse de chair. La mère de deux jeunes enfants a dû subir l'amputation de ses jambes et de ses bras. Trois ans plus tard, la dynamique trentenaire compte à son actif la publication d'un livre, une exposition solo de ses toiles et la présentation de dizaines de conférences devant divers publics, dont des jeunes chez qui elle encourage l'essor d'une passion.

À travers ses conférences, Marie-Sol traite non seulement de persévérance et de positivisme, mais aussi d'entrepreneuriat, puisqu'elle gère avec son conjoint Alin Robert l'entreprise Les Illusarts, à travers laquelle elle commercialise les tableaux qu'elle continue habilement à peindre du bout de ses prothèses.

De son côté, le Shawiniganais Tommy Grenier a perdu l'usage de ses jambes dans un accident d'avion en octobre 2012, à quelques heures d'obtenir son permis de pilotage commercial et de réaliser son rêve de devenir pilote de ligne. Le jeune homme qui jouait au hockey, au tennis et au golf avant son accident, a relevé le défi de compléter la Classique internationale de canots de la Mauricie en septembre 2014.

«Marie-Sol Saint-Onge et Tommy Grenier sont des modèles de courage et de persévérance. En 2012, leur vie a complètement basculé à la suite de terribles épreuves. Plutôt que de s'apitoyer sur leur sort, ils ont choisi de vivre intensément et de poursuivre leurs rêves. Ils représentent aujourd'hui une source d'inspiration pour tout le monde», considère le président et éditeur du Nouvelliste, Alain Turcotte, membre du jury de sélection des Têtes d'affiche et des Coups de coeur 2015.

Jumelant l'humilité à leurs autres qualités, les Coups de coeur ont tous les deux soutenu, en commentant leur nomination, que tous les autres lauréats auraient pu mériter le titre qui leur fut attribué mercredi.

«C'est super flatteur pour moi, a ajouté Tommy Grenier. Si mon exemple peut aider des gens à se donner un petit coup de pied pour se démener, tant mieux! Ce que je peux dire, c'est que je ne regrette pas le chemin que j'ai fait.»

«Les 50 autres mériteraient le même honneur», a observé Marie-Sol Saint-Onge en remerciant Le Nouvelliste pour le suivi de son histoire.

Le dîner reconnaissance Tête d'affiche est l'occasion à chaque printemps de rendre un hommage commun aux 52 personnalités dont le profil fut mis en valeur chaque lundi dans les pages du Nouvelliste et à la radio de Radio-Canada Mauricie et Centre-du-Québec.

Devant les invités des milieux politique, socioéconomique, académique et culturel de la région, les lauréats ont été présentés via des capsules vidéo et en personne, alors qu'on leur remettait un laminé-souvenir de l'article qui leur fut consacré.

La soirée de mercredi fut aussi l'occasion de présenter le nouveau propriétaire du Nouvelliste, Martin Cauchon, qui a acquis en mars le quotidien régional et les cinq autres appartenant auparavant au groupe Gesca.

«Ce qu'on fait ce soir est quelque chose qui est important, parce qu'on souligne l'excellence dans tous les secteurs de notre société. On salue des gens qui jour après jour font une différence pour la communauté. Ce que l'on célèbre à travers les Têtes d'affiche, c'est la vitalité de votre région. Je me suis toujours battu pour le développement régional parce que dans les régions on retrouve des forces exceptionnelles, on trouve énormément de créativité», a affirmé M. Cauchon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer