La flamme bénévole dans les yeux

Louise Ducharme...

Agrandir

Louise Ducharme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

Il y a de ces gens qui donnent sans espérer recevoir, pour le plaisir d'être, d'aider et de soutenir. Louise Ducharme est de ce lot. La jeune retraitée latuquoise est impliquée bénévolement depuis longtemps dans différents organismes de la Haute-Mauricie, notamment avec le Service incendie de la Ville deLa Tuque.

Louise Ducharme, Loulou pour plusieurs, devient les yeux du Service incendie lors des interventions, et ce, depuis des dizaines d'années. Elle a d'ailleurs été décorée de la médaille du gouverneur général pour services rendus.

«Je prends toutes les notes et les photos dehors de ce qui se passe lors d'un événement où les pompiers doivent intervenir, depuis près de 30 ans. Je note toutes les heures et le moindre petit détail qui attire mon attention. Je ne peux pas tout voir, mais par la suite ça aide l'équipe à faire son rapport et ça me permet d'être dans le feu de l'action. Quand tu reviens chez vous avec le sentiment d'avoir pu aider quelqu'un, c'est fort agréable», explique la bénévole de 58 ans.

Son implication dans les services d'urgence remonte à bien longtemps. «Un jour, il y a eu une annonce pour faire partie de l'équipe d'organisation des mesures d'urgence. J'avais donné mon nom. On était une vingtaine de bénévoles, on avait eu des cours de secouriste, recherche en forêt, mâchoire de vie, communication...», se souvient la dame.

Cette dernière estime que c'est de sa mère, qui oeuvrait au vestiaire, que vient le goût d'aider les autres et de donner de son temps. C'est donc pour l'organisme qui fournit les vêtements à ceux qui en ont besoin que la Latuquoise a mis le chapeau de bénévole. Peu de temps après, Louise Ducharme a suivi ses cours de secouriste avec l'Ambulance Saint-Jean. «Immédiatement après, j'ai embarqué dans la patrouille de ski, j'en ai fait pendant 19 ans», souligne-t-elle.

Mais ce n'était pas encore suffisant! Le mouvement scout était à la recherche de guides. Pourquoi pas? Mme Ducharme s'est alors engagée avec la troupe. Au fil des ans, elle a occupé plusieurs postes avant de quitter le mouvement après 15 ans de service.

«Si on est capable d'aider les autres, pourquoi est-ce qu'on ne le ferait pas. On est chanceux d'avoir la santé, un emploi, des amis, si on est capable d'aider...

Il ne faut pas oublier qu'on le fait aussi pour notre plaisir», avoue-t-elle.

Vélo, tir à l'arc, ski, Louise Ducharme est une sportive dans l'âme et l'envie d'être à l'extérieur est plus forte que tout. Depuis sa retraite à Postes Canada, il y a trois ans, elle doit désormais tenir un agenda pour toutes ses activités.

«J'ai toujours fait du ski de fond, mais j'ai recommencé en prenant ma retraite. Je connaissais des gens et je me suis embarquée avec le club de ski de fond La Tuque Rouge. J'ai commencé par faire de petites tâches ici et là. Puis j'ai fabriqué à la main quelques pancartes [...] On est un bon groupe de bénévoles. Cette semaine, on a commencé à dégager les pistes, à faire du bois de chauffage pour le chalet. Je fais ça vraiment pour le plaisir, ça m'occupe et si ce que je fais aide aux autres, tant mieux. C'est du cardio gratuit pour moi!»

D'ailleurs l'organisation l'a nommée bénévole de l'année lors de la dernière saison. Un titre de plus à sa collection, qu'elle présente avec grande fierté.

«Ce n'était pas nécessaire, mais c'est une belle tape dans le dos. Ça permet de voir que les gens l'apprécient.»

Louise Ducharme souligne également, sans prétention, que si on additionne toutes les années où elle a été impliquée ici et là, on pourrait croire qu'elle est rendue à 112 ans.

«Pour moi, il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans, c'est un vrai plaisir. C'est une paye de faire du bénévolat. Quand tu donnes une heure de ton temps, ça rapporte à quelque part. Ça ne coûte rien et ça fait plaisir à bien du monde la plupart du temps», a-t-elle conclu.

Vous pouvez entendre l'entrevue avec notre Tête d'affiche dans l'émission matinale Chez nous le matin, animée par Frédéric Laflamme, au 96,5 FM, entre 6 h et 9 h, ainsi que le reportage présenté au Téléjournal Mauricie du dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer