Des vaccins et des médicaments à la poubelle

Une série de vaccins et de médicaments ont... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Une série de vaccins et de médicaments ont dû être jetés au dispensaire de Parent.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Une série de vaccins et de médicaments ont dû être jetés au dispensaire de Parent, en raison d'une génératrice défectueuse. L'incident s'est produit pendant une longue panne d'électricité qui a touché, pendant plusieurs heures, le petit village de 350 habitants de la Haute-Mauricie.

«Effectivement, il y a eu quelques pertes au niveau des vaccins et des médicaments qui évidemment ont entraîné des pertes financières. C'est un bris de la chaîne de froid qui a fait en sorte qu'on a dû se débarrasser de ces produits qui n'étaient plus sécuritaires. Ils ne respectaient plus les normes», a confirmé Guillaume Cliche, agent d'information pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ).

Les réfrigérateurs ont été trop longtemps sans électricité pour certains médicaments, d'autres ont pu être récupérés. C'est en raison d'une génératrice qui a fait défaut.

«On a fait venir immédiatement la compagnie d'entretien pour la génératrice. Ils l'ont réparée dès que possible et elle a été remise en fonction. Ils ont également noté certaines améliorations qui seraient à apporter pour éviter que cela se reproduise si un autre événement de la sorte survenait», a mentionné M. Cliche.

D'autres pistes d'amélioration ont aussi été soulevées par l'équipe du CIUSSS-MCQ pour éviter que ce genre de situation se reproduise.

«On veut éviter que ce genre de pertes-là se reproduise évidemment. On a tout mis en oeuvre pour réparer ce qui était sur place et on a déjà commencé à réfléchir sur d'autres choses qu'on peut faire pour éviter le pire», a noté le porte-parole.

Une des hypothèses avancées serait d'ajouter une petite génératrice pour faire fonctionner uniquement les réfrigérateurs lorsque la génératrice principale refuse de se mettre en marche.

«Ce sont des pistes d'amélioration envisagées. Il n'y a rien d'adopté pour l'instant. C'est certain que dans les prochains jours, il va y avoir un post-mortem des événements et ces éléments-là vont être discutés», a fait savoir Guillaume Cliche.

Le CIUSSS-MCQ n'avait pas encore fait le bilan des pertes financières vendredi, mais selon nos sources il pourrait s'agir de plusieurs milliers de dollars.

Une panne de 36 heures

Les 350 abonnés d'Hydro-Québec du secteur Parent ont été privés d'électricité pendant 36 heures entre mercredi peu après minuit et jeudi midi. 

«Le village de Parent est alimenté par une ligne de 58 km qui traverse des secteurs boisés et difficiles d'accès. Avant de réparer l'équipement, les équipes doivent patrouiller la ligne par hélicoptère. Ensuite, il est possible de procéder à la réparation de l'équipement. Les conditions météorologiques qui sévissaient hier (jeudi) ont retardé la patrouille qui doit survoler les lieux pour identifier l'endroit exact du bris. La situation a été rétablie jeudi le 20 juillet à midi», a fait savoir Élisabeth Gladu, conseillère relations avec le milieu Mauricie et Centre-du-Québec chez Hydro-Québec.

Elle a assuré que tout au long de l'événement, Hydro-Québec est demeurée en constante communication avec la Ville de La Tuque.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer