Centres de prélèvements du CIUSSS: cas urgents acceptés seulement

Une enquête est en cours au Centre hospitalier... (François Gervais)

Agrandir

Une enquête est en cours au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières (CHAUR).

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les centres de prélèvements de la région n'accepteront que les cas urgents pour la journée de vendredi. La direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a en effet annoncé que seuls les cas représentant une nécessité, comme le coumadin, les chirurgies ou les soins intensifs, seraient traités par les centres de prélèvements. Les personnes requérant des analyses normales sont par ailleurs invitées à ne pas se présenter aux centres avant la semaine prochaine.

Le bris informatique survenu dans la nuit de mardi à mercredi continue de donner des maux de tête aux cliniciens du CIUSSS. Si les analyses peuvent bel et bien être réalisées, le problème se situe au niveau de la communication des résultats. 

«Actuellement, nous ne sommes pas capables de faire circuler l'information entre les analyseurs et les systèmes d'information des laboratoires. Nous sommes comme il y a 20 ans, à travailler directement sur les appareils, et à utiliser des copies papier», explique le Dr Christian Carrier, hémato-oncologue et chef du département de médecine de laboratoire du CIUSSS MCQ. 

Cette panne dans le système de serveurs des laboratoires continue ainsi de causer un ralentissement important dans le traitement des prélèvements. Daniel Brouillette, directeur des ressources informationnelles, précise que le problème est lié à la mémoire, et que les techniciens travaillent sur les CPU pour changer une pièce qui n'est plus opérationnelle. «L'équipe informatique est actuellement à l'oeuvre pour rétablir le fonctionnement des serveurs qui sont endommagés», affirme-t-il. 

Notons que du personnel supplémentaire a été appelé sur place, tant chez l'équipe de soutien informatique que chez les techniciens de laboratoire. La direction du CIUSSS a par ailleurs indiqué que la situation serait rétablie au plus tard dimanche, et que les centres de prélèvements seraient vraisemblablement ouverts à tous dès lundi. 

Composer avec la panne

Un ralentissement de cette envergure implique évidemment des ajustements. Si certains patients peuvent facilement remettre leurs analyses à plus tard, d'autres en revanche ne peuvent se permettre d'attendre. «Un travail est fait pour prioriser les unités de soins les plus importantes, comme la salle d'opération, l'urgence et les soins intensifs. Nous nous occupons également des patients qui nécessitent des soins majeurs, par exemple ceux qui sont en chimiothérapie. Nous essayons de limiter au maximum l'impact sur les clientèles plus vulnérables ou à risque», rassure le Dr Carrier. 

Ainsi, aucune annulation n'a eu lieu en ce qui concerne les traitements urgents. Toutefois, certains patients dont les analyses n'étaient pas prioritaires ont déjà été rappelés pour remettre leur examen à plus tard. De façon générale, la population semble sensible au problème et collabore avec les autorités médicales pour ne pas aggraver le problème. «Évidemment, nous apprécions que la population collabore avec nous pour réduire le volume des examens non urgents. Cela nous permet de concentrer toute l'énergie de notre personnel sur les examens requis par des patients qui sont gravement malades», ajoute le Dr Carrier.

Certains échantillons déjà prélevés ont cependant déjà dépassé le délai maximal prescrit. Ainsi, entre 1000 et 1500 patients devront de nouveau se présenter à un centre de prélèvements, leur échantillon précédent étant expiré. Rappelons que dans leur fonctionnement normal, les 18 centres de prélèvements de la Mauricie et du Centre-du-Québec procèdent à environ de 2500 prélèvements par jour.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer