Des médecins en renfort à l'urgence du Centre Cloutier-du Rivage

Le Centre Cloutier-du Rivage... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Centre Cloutier-du Rivage

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Fermée le soir pour la période entre le 30 juin et le 2 septembre en raison d'un manque de médecins, l'urgence du Centre Cloutier-du Rivage obtiendra prochainement du renfort afin de maintenir une offre de services complète.

Le député de Champlain, Pierre-Michel Auger, confirme que l'urgence située dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières redeviendra ce qu'elle était pour de bon, et ce, une fois que l'actuel plan de contingence mis en place par le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin de pallier le manque d'effectifs pendant la saison estivale ne sera plus en vigueur.

Dans cette optique, il ajoute que l'urgence deviendra un satellite du Groupe de médecine familiale (GMF) du Cap ayant pignon sur rue sur le boulevard Thibeau et que les ressources de ces deux établissements seront mises en commun. 

«L'urgence de Cloutier-du Rivage demeurera comme elle est présentement, c'est-à-dire ouverte de 8 h à 22 h. Ça prend des médecins pour ça. Le GMF a déjà un certain nombre de médecins et Cloutier-du Rivage aussi. Mais pour que les deux puissent garder les mêmes heures d'ouverture, ça va prendre les médecins pour», mentionne le député.

En ce qui a trait au nombre de médecins supplémentaires qui seront nécessaires afin que cette réorganisation ait les effets escomptés, le député n'ose pas s'avancer pour l'instant.

Même si le chiffre de six médecins a déjà été lancé afin de répondre aux besoins à court terme pour desservir adéquatement la portion de la ville de Trois-Rivières située à l'est de la rivière Saint-Maurice, M. Auger se contente d'affirmer que les décideurs se penchent présentement sur la question.

«La Fédération des médecins ainsi que le ministre [de la Santé], Gaétan Barrette, travaillent à trouver une solution. Ils y vont de façon à répondre aux besoins régionaux. C'est ce qu'il [le ministre Barrette] a dit lors de la période de questions la semaine dernière», précise le député.

L'histoire récente de l'urgence du Centre Cloutier-du Rivage est ponctuée de fermetures partielles et d'interruptions de services. À quelques reprises au cours des derniers mois, le ministre de la Santé s'est montré rassurant en indiquant que les services médicaux au Centre Cloutier-du Rivage seront maintenus. Il avait cependant laissé sous-entendre que l'urgence comme on la connaît pourrait bientôt disparaître, scénario qui ne semble dorénavant plus dans les cartons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer