Nouveau service en thérapie du sport à l'UQTR

À l'avant: Jade Charlevoix, athlète, recevant un traitement... (Stéphane Lessard)

Agrandir

À l'avant: Jade Charlevoix, athlète, recevant un traitement de la part du thérapeute sportif Étienne Fallu. À l'arrière, de gauche à droite: Catherine Parissier, vice-rectrice aux études et à la formation, Charles Tétreau, directeur pédagogique de la clinique universitaire de kinésiologie, Claude Dugas directeur du département des sciences de l'activité physique et Martin Lefebvre, joueur des Patriotes.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À partir du 15 mai, la population active de la région pourra recourir à une toute nouvelle clinique qui ouvrira ses portes à l'UQTR. On y offrira des services de thérapie du sport.

Les personnes qui pourront bénéficier de cette clinique sont celles qui ont besoin de faire traiter des blessures musculosquelettiques survenant tout particulièrement dans le cadre d'activités physiques ou sportives.

La thérapie du sport est peu connue dans le Québec francophone. Pour l'instant, ce sont surtout les équipes sportives qui ont recours à ses services. À l'UQTR, on a décidé d'élargir le champ d'action de la thérapie du sport en la rendant disponible aussi aux sportifs récréatifs, c'est-à-dire à la population en général.

«De nombreux thérapeutes du sport font partie de l'équipe médicale d'équipes professionnelles de haut niveau comme les Canadiens de Montréal ou l'Impact», indique Charles Tétreau, directeur de la clinique universitaire de kinésiologie et professeur au département des sciences de l'activité physique.

Cette approche peut toutefois être fort utile pour toute personne pratiquant un sport de façon récréative. «Que vous soyez un athlète de soccer ayant subi une commotion cérébrale, un coureur récréatif souhaitant prévenir les blessures d'usure ou encore un golfeur ayant développé des blessures au coude, le golfer's elbow, ou même que vous soyez un athlète d'élite ayant des maux de dos, le thérapeute du sport pourra vous prendre en charge pour vos blessures musculosquelettiques de A à Z, soit du moment où la blessure arrive et même avant, si possible», dit-il, puisque le thérapeute du sport peut aussi donner des conseils et des exercices pour prévenir de telles blessures, explique le professeur Tétreau.

Les blessures causées par des chutes ou des activités quotidiennes, les problèmes de santé chroniques ou récurrents, le pré et le postopératoire, les urgences lors d'événements sportifs, comme les commotions cérébrales, les fractures et les blessures à la colonne vertébrale, de même que les blessures reliées au travail ou à des accidents de véhicule motorisé font aussi partie du champ d'expertise des thérapeutes sportifs.

La mission première de la nouvelle clinique sera «d'offrir un milieu de stage privilégié pour le développement des compétences pour les étudiants tout en s'imposant comme un milieu de pratique professionnelle», indique M. Tétreau.

Les services de la nouvelle clinique seront en effet offerts par des étudiants de deuxième cycle en thérapie du sport. Ces derniers «seront supervisés dans leurs interventions par des professeurs et des chargés de cours cliniciens ayant une solide expérience dans le domaine», ajoute le directeur de la clinique.

Les frais pour recourir à la clinique sont de 15 $ pour les étudiants (même ceux qui ne sont pas de l'UQTR) et 25 $ pour les autres. Il n'y a pas de frais pour l'ouverture du dossier ni pour l'évaluation et pas de frais cachés, assure M. Tétreau.

«Nous avons conclu un grand nombre d'ententes avec plusieurs organisations», signale Claude Dugas, directeur du département des sciences de l'activité physique, soit avec «la Ligue de hockey junior majeure du Québec dans son ensemble, donc toutes les équipes régionales, l'Académie des Estacades, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et le Cégep avec les équipes des Diablos», précise-t-il, autant d'endroits de choix où les étudiants pourront vivre leur stage.

Notons que la thérapie du sport est un diplôme d'études supérieures spécialisées qui est offert depuis septembre dernier à l'UQTR, la seule université francophone au Québec à dispenser cette formation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer