Vingt-quatre heures de sueur pour la Fondation en coeur

La jeune Victoria accompagnée de son père David... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La jeune Victoria accompagnée de son père David Castonguay et de sa mère Marie-Ève Dionne.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nicolet) Il y a trois ans, la petite Victoria Castonguay a surmonté toute une épreuve pour une enfant de son âge. Atteinte d'une malformation cardiaque, elle a été opérée avec succès ce qui lui a permis de retrouver une vie normale remplie de sport.

Conscients de l'importance de la Fondation en coeur pour les enfants malades du coeur et voulant lui venir en aide, ses parents organisent depuis trois ans le Défi 24 heures de coeur et de sueur pour Victoria, dont la 3e édition se tiendra le 13 mai à Nicolet. 

Victoria est née avec une malformation cardiaque congénitale. Si les premières années de sa vie se sont relativement bien passées, la petite avait des signes de fatigue cardiaque en 2014. «On a alors pris la décision avec l'équipe de spécialistes de la faire opérer», explique sa mère Marie-Ève Dionne. 

«J'ai beau travailler dans le domaine de l'imagerie médicale, quand c'est notre enfant, c'est autre chose. C'est difficile.» 

L'opération s'est très bien déroulée, même si les heures ont semblé être interminables pour les parents. Aujourd'hui, Victoria peut vivre ses passions et pratiquer du sport, dont le yoseikan budo, un art martial japonais. 

«Une fois que l'intervention a eu lieu, c'est comme si rien ne s'était passé. Elle est une enfant comme les autres», affirme Mme Dionne. 

«Elle n'a dû éviter les chutes que durant six mois après son opération. Là, elle fait ce qu'elle veut. Elle court et monte des montagnes.»

Marie-Ève Dionne et son conjoint, David Castonguay, sont propriétaires, en plus de leur travail de tous les jours, du Hybride Gym à Nicolet, un centre où se pratique le crossfit. Ces amoureux du sport et de l'entraînement ont voulu venir en aide à la Fondation en coeur tout en faisant bouger. 

Peu de temps après l'opération de Victoria, la première édition du Défi voyait le jour. Et le Défi a toujours lieu dans une période un peu spéciale pour Victoria. La jeune fille célébrera son 9e anniversaire le 9 mai, quelques jours avant l'événement.

Le 13 mai prochain, huit équipes de quatre personnes vont se relayer durant 24 heures lors d'entraînements de crossfit qui se dérouleront au Hybride Gym, à Nicolet. 

«En moyenne, une personne va faire six entraînements durant 24 heures», précise Marie-Ève Dionne. «Il faut qu'il y ait toujours un membre par équipe qui soit au travail.» 

Parallèlement, Marie-Ève Dionne va diriger une séance d'Insanity Live à 13 h ouverte à tous. 

«J'aimerais avoir pour Insanity une cinquantaine de personnes. Si c'est plus, ça sera plus», souligne Marie-Ève Dionne qui note que les enfants vendent des sacs de bonbons pour bonifier le chèque final. 

Le coût est de 10 $ par participant et toutes les sommes amassées iront à la Fondation en coeur. L'an dernier, le défi avait permis de récolter près de 3000 $. 

L'aide reçue par un organisme comme la Fondation en coeur est extrêmement importante pour les parents d'enfant malade du coeur. 

Bien que son opération s'est bien déroulée et lui a permis de vivre une vie normale, Victoria est toujours suivie par une équipe médicale de Sainte-Justine qui se déplace chaque mois à Trois-Rivières pour rencontrer les enfants. 

Cela évite aux enfants et aux parents de se rendre à Montréal pour un suivi de routine. Il s'agit d'un des services offerts par la Fondation en coeur.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer