Shawinigan verse 200 000 $ à la Maison des Trois colombes

Le maire de Shawinigan, Michel Angers ainsi que... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Shawinigan, Michel Angers ainsi que la présidente de la Maison des Trois colombes, Lise Landry, ont annoncé un partenariat en vertu duquel la Ville versera une contribution financière totale de 200 000 $ pour la réalisation d'une maison de soins palliatifs.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Ville de Shawinigan pose un geste significatif pour la réalisation de la Maison des Trois colombes, avec une contribution financière de 200 000 $.

Le maire, Michel Angers, a procédé à cette annonce en milieu d'après-midi mardi. En début de soirée, le conseil municipal de Shawinigan adoptait une résolution pour confirmer cet engagement de 50 000 $ pendant quatre ans.

La Maison des Trois colombes donnera un accès gratuit à huit lits de soins palliatifs pour les personnes ayant une espérance de vie de moins de deux mois. L'un de ces lits sera réservé aux enfants, une rareté au Québec pour ce genre de service. La résidence sera située dans l'ancienne demeure du fondateur de Peinture Laurentide, Gabriel Buisson, à la Terrasse de la Cascade.

«Ça fait plus d'une dizaine d'années que le projet germe», rappelle M. Angers. «Une maison de soins palliatifs est un besoin particulier, non seulement pour Shawinigan, mais aussi pour les municipalités autour. Le nombre limité de lits obligeait les familles à se passer de soins palliatifs. Sans hésiter, la Ville s'inscrit comme un partenaire important dans la démarche.»

La présidente du conseil d'administration de la Maison des Trois colombes, Lise Landry, accueillait ce geste avec une certaine émotion, surtout que l'annonce se produisait dans la salle du conseil municipal qu'elle a dirigé pendant quinze ans, de 1994 à 2009.

«La Ville croit à la Maison des Trois colombes et surtout, elle croit pouvoir donner un bon service à ses citoyens», fait-elle remarquer. «Je pense que ça a été le coeur de la décision: apporter aux citoyens les services dont ils ont besoin.»

Autant Mme Landry que le maire de Shawinigan ont vécu le difficile accompagnement d'un proche en fin parcours au cours des dernières années, un événement qui sensibilise encore davantage à l'importance de bénéficier d'un tel encadrement. 

«Ceux qui sont en fin de vie méritent très certainement un environnement serein, calme, empreint de dignité et de respect», résume M. Angers. «C'est ce qu'on veut offrir à nos citoyens.»

«Les gens pourront rencontrer leurs parents, pourront partager avec leurs proches jusqu'à la fin», renchérit Mme Landry.

Rappelons que la MRC de Mékinac avait rapidement manifesté son intérêt pour le projet de la Maison des Trois colombes, en confirmant une contribution de 100 000 $. Des discussions sont avancées avec la MRC de Maskinongé. La MRC des Chenaux et la Ville de La Tuque sont aussi sollicitées.

La Maison des Trois colombes vient de lancer une importante campagne de financement, au cours de laquelle elle souhaite recueillir un montant de 850 000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer