Nouvelle formule pour trouver des infirmières au CIUSSS

Jordan Fortier et Roxanne Proulx font partie des... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jordan Fortier et Roxanne Proulx font partie des 210 étudiants en soins infirmiers participant à l'activité de recrutement du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. On les aperçoit en compagnie de l'infirmière Amélie Bélanger qui a joué le rôle d'une patiente durant cette journée.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Nicolet) Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec innove cette année en misant sur une formule de recrutement de personnel infirmier qui exige une grande participation des candidats.

Vendredi et mardi, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux régional a mis de l'avant ce mode de recrutement faisant place à des mises en situations cliniques, des entrevues de type speed dating et un test écrit. Par cet événement de recrutement intensif, qui se termine mercredi à Nicolet, le CIUSSS a l'objectif d'embaucher 150 des 210 étudiantes et étudiants en soins infirmiers qui y participent.

«On est la première région à faire ça au Québec. On analyse leurs capacités en action, ça nous permet d'être plus efficace dans le processus d'embauche. Et on veut leur donner le goût de travailler chez nous», commente Mathieu Desjardins, directeur adjoint au service d'attraction, de développement et de rétention des talents au CIUSSS, qui prévoit le retour de cette nouvelle formule de recrutement.

Selon Élise Leclair, directrice adjointe au soutien et au développement des pratiques professionnelles en soins infirmiers et d'assistance et à la prévention des infections, le CIUSSS veut sortir du cadre plus classique de l'évaluation d'étudiantes et d'étudiants en soins infirmiers en attente d'obtenir leur permis de pratique.

«Les candidats font face à des simulations d'activités cliniques, avec des acteurs, du matériel de soins. Ils doivent procéder à un examen de la condition mentale et physique d'une personne. Ils ont un objectif à atteindre au bout des 15 minutes d'une simulation. Nous, on évalue leurs compétences techniques, mais aussi les compétences relationnelles.»

Autant les faux patients que les évaluateurs de la prestation de service du candidat sont des employés du CIUSSS. Quelque 45 membres du personnel prennent part à cette activité de recrutement qui mesure également la motivation des candidats et leurs expériences de travail.

Roxanne Proulx et Jordan Fortier ont pris part mardi à cette activité de recrutement. Les deux étudiants en troisième année du cours de soins infirmiers du Cégep de Trois-Rivières ont apprécié leur participation à cette activité de recrutement qui dure deux heures même si celle-ci leur a réservé son lot de stress.

«C'est différent. On veut bien paraître, mais on ne sait pas à quoi s'en tenir pour les simulations. J'espère être embauché», témoigne ce Trifluvien, satisfait de sa performance.

Demeurant à Saint-Alexis-des-Monts, Roxanne Proulx a apprécié le fait que les évaluateurs apprécient l'ensemble du travail que peut offrir une future infirmière.

«C'est une journée très exigeante. Ils évaluent toutes les compétences possibles. Le hic, c'est qu'on ne sait pas à quoi s'attendre, ni comment se préparer. Mais c'est une formule très dynamique, c'est le fun. J'ai tout donné!»

Le CIUSSS a l'objectif de recruter un total de 250 infirmières en 2017 afin de combler les départs à la retraite, les gens qui changent de carrière et les employées en congé de maternité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer