«Ça ne peut plus continuer»

Claude Audy est le vice-président régional de la... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude Audy est le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux du Coeur du Québec.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La qualité du service à offrir à une clientèle de plus en plus hypothéquée passe par l'embauche de préposés aux bénéficiaires, martèle la Fédération de la santé et des services sociaux du Coeur du Québec.

Ce syndicat affilié à la CSN représente 1700 des 2400 préposés aux bénéficiaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Selon Claude Audy, le gouvernement doit embaucher une cinquantaine de préposés à temps plein pour parvenir à alléger la tâche de cette catégorie de personnel.

«Il y a un manque flagrant de préposés aux bénéficiaires dans le réseau, soutient le vice-président régional de la FSSS-CSN. Ça ne peut plus continuer», raconte M. Audy, rencontré mardi lors d'une manifestation regroupant une dizaine de personnes en face de l'hôpital de Trois-Rivières.

L'annonce par le gouvernement de l'embauche d'aides de service ne règlera pas le problème, croit M. Audy.

«Ces gens n'ont pas de formation. Ils ne peuvent toucher à un bénéficiaire, sauf pour faire manger les cas les moins lourds», ajoute M. Audy, en précisant que le salaire horaire d'un aide de service est inférieur de 1,50 $ à celui d'un préposé.

Claude Audy se désole de voir que le rythme des patients n'est pas respecté par manque de temps.

Se disant conscient des besoins pour ce type d'emploi, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec ne ferme pas la porte à l'embauche de plusieurs préposés.

«Si on avait des préposés qualifiés en nombre suffisant, ce sont des préposés qu'en engagerait. Mais on ne peut confirmer le nombre à embaucher. On est à analyser les besoins réels du CIUSSS et il reste à voir comment on va le faire», raconte Guillaume Cliche, agent d'information au CIUSSS régional, qui précise que les syndicats étaient d'accord avec l'embauche d'aides de service.

Les syndicats seront invités à prendre connaissance des résultats de l'analyse d'ici la fin de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer