Fondation Santé: «Nous sommes toujours là»

La directrice générale de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska,... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, Danielle Gamelin, en compagnie de son président, Normand Gagnon.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) «On a voulu laisser la poussière retomber depuis la création du CIUSSS. Nous sommes toujours là.»

Voilà le message que voulait lancer la directrice générale de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, Danielle Gamelin, afin de rassurer les donateurs à la suite de la fusion des établissements en une seule entité régionale.

Au cours des deux dernières années, la Fondation s'est d'ailleurs impliquée dans des projets d'investissements réalisés ou à venir de l'ordre de 450 000 dollars sur son territoire.

Malgré la réforme en cours dans le réseau de la santé, on a tenu à souligner que les fondations sont des organismes indépendants de ce même réseau et qu'elles disposent donc de toute l'autonomie nécessaire pour investir là où il y a des besoins pour leur population desservie.

«Soyez assurés que vos dons continueront à être investis localement, soit dans les installations, services et localités auxquels votre fondation est rattachée», a déclaré le président Normand Gagnon.

Selon lui, malgré un changement de nom, la mission de la Fondation est toujours de soutenir les services et les programmes offerts en santé à la population de Bécancour-Nicolet-Yamaska, et ce, par l'achat d'équipements spéciaux ou la réalisation de projets particuliers.

Pour preuve, il y a eu la distribution de dix lits électriques dans les cinq centres d'hébergement du territoire (35 125 $), l'aménagement des chambres de soins palliatifs à Nicolet et Fortierville (3000 $), l'ajout d'un troisième coloscope à Nicolet (25 000 $), l'achat d'un autobus adapté usagé (13 450 $) et l'acquisition d'un appareil d'hématologie au Centre Fortierville (65 000 $).

Par ailleurs, un partenariat conclu avec les trois caisses Desjardins du territoire, pour 200 000 $ d'ici 2019, servira pour des moniteurs cardiaques à l'urgence de Nicolet (75 000 $) et contribuera à la modernisation de la salle de graphie générale à Fortierville (125 000 $).

De plus, la collaboration établie avec Services respiratoires SSR+ et Médigas, à raison de 10 000 $, permettra de donner des CPAPs aux clientèles à faible revenu du territoire. Il s'agit d'appareils utilisés pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil.

Pour sa part, Matelas René a fourni 13 matelas spéciaux, d'une valeur de 10 000 $, pour les résidents en centre d'hébergement et la clientèle du soutien à domicile qui utilise les services du prêt d'équipement. Et la très grande majorité des municipalités des deux MRC concernées sont impliquées dans une entente avec la Fondation pour un montant de 95 000 dollars sur cinq ans, soit de 2013 à 2017.

Outre ses liens avec la communauté d'affaires, la Fondation organise une activité de financement annuelle qui se traduit par un prestigieux souper gastronomique. En mars dernier, les quelque 250 participants ont permis d'amasser plus de 54 000 $. 

«La Fondation ne remplace pas les investissements gouvernementaux, mais vient augmenter la quantité et l'accessibilité des services chez nous. Donner à la Fondation, c'est investir prioritairement dans sa santé et celle de ses proches», a conclu M. Gagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer