La Maison des trois colombes lance sa campagne de financement

Le lancement de la campagne de financement de... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le lancement de la campagne de financement de la Maison des trois colombes a été effectué mercredi matin à Shawinigan en présence de Guy Pellerin et de Jackie Chauvette, les deux présidents d'honneur de la campagne qui entourent Guy Lemieux et Lise Landry.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Fort de l'appui du ministère de la Santé, le conseil d'administration de la corporation de la Maison des trois colombes lance officiellement sa campagne de financement visant à récolter 1,7 million de dollars nécessaires au démarrage de cette unité spécialisée en soins palliatifs à Shawinigan. Et déjà, la corporation a récolté près de 20 % de son objectif.

Début avril, le ministre Gaétan Barrette était à Shawinigan pour annoncer que Québec va garantir le financement récurrent de 544 000 $ destiné à ce projet. Cette somme couvrira les frais d'exploitation de la maison, soit environ 68 000 $ pour chacun des huit lits prévus.

Mais la réalisation de la maison passe par un engagement financier du milieu et c'est dans cette aventure que se lancent les membres du conseil d'administration, à commencer par Lise Landry.

L'ex-mairesse de Shawinigan est la présidente du conseil d'administration. Elle a évolué au sein de la sphère politique durant plus de 20 ans. Elle va mettre à profit sa longue liste de contacts afin de financer ce projet et a déjà commencé à discuter du sujet avec d'ex-collègues municipaux.

«Je suis allée rencontrer la MRC de Mékinac. On a eu un accueil très réceptif. Déjà, les gens disent que c'est un besoin dans le milieu», raconte Mme Landry.

Cette dernière se promet de rencontrer les maires de la MRC de Maskinongé et celui de La Tuque afin de les inviter à faire leur part dans cette maison qui desservirait une population de 90 000 habitants.

L'approche des municipalités et des MRC fait partie de la première phase du plan de campagne de financement. Le deuxième volet concerne la sollicitation des entreprises et des particuliers pour les dons majeurs, une phase déjà en marche. La troisième sera lancée cet automne et visera le grand public.

Comme l'explique Guy Lemieux, ex-grand patron du CSSS de l'Énergie et responsable du volet financement au conseil d'administration de la maison, l'organisme profite déjà d'un appui financier considérable.

«À ce jour, on a déjà des gens qui ont levé la main et qui ont donné de l'argent. On a quelque chose comme 300 000 $ dans les coffres. On est très enthousiaste et très confiant. L'accueil est exceptionnel à la suite de toutes les approches qu'on fait», mentionne M. Lemieux, qui souhaite récolter plus que 1,7 million de dollars afin d'accumuler un coussin financier pour assurer la pérennité de la maison de soins palliatifs.

Le conseil d'administration a confié la présidence d'honneur de la campagne de financement à Jackie Chauvette et à Guy Pellerin. Pour ce couple, la région de Shawinigan mérite une telle maison.

«Mourir dans la dignité est un incontournable», confie M. Pellerin.

Martin Beaumont croit lui aussi que le secteur de Shawinigan mérite un tel équipement. Le président et directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec est convaincu du succès de la campagne de financement.

«On a donné le terrain (pour la maison), on a signé un bail emphythéotique, on a travaillé avec eux pour bâtir le projet. On est des partenaires pour la formation continue, la pratique en soins infirmiers, les protocoles d'intervention. Victoriaville a une maison de soins palliatifs, Drummondville, Trois-Rivières aussi. Il manquait quelque chose ici.»

L'objectif du conseil d'administration est de récolter la somme désirée sur une période de deux ans. Les travaux de construction de la maison devraient débuter cet automne et la corporation a toujours l'objectif d'accueillir les premiers patients en janvier 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer