«Les infirmières font partie de la solution»

La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers... (Marie Noël, Le Nouvelliste)

Agrandir

La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Lucie Tremblay.

Marie Noël, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Lucie Tremblay, espère que Québec entendra raison et accordera davantage de responsabilités aux membres de cette profession. Elle estime que les compétences des infirmières peuvent grandement favoriser l'accès aux soins de santé pour la population.

«Nous sommes convaincus que les infirmières font partie de la solution pour améliorer le système de santé», affirme en entrevue Lucie Tremblay qui indique que le Québec est en queue de peloton au Canada pour l'accessibilité. «Le système de santé est un entonnoir où le médecin est le goulot. Tout passe par lui.»

L'autonomie des infirmières (la profession est féminine à près de 90 %) passe notamment par la possibilité pour certaines professionnelles de faire des prescriptions dans des contextes précis. Près de 1700 infirmières ont déjà l'autorisation de le faire et l'ordre reçoit beaucoup de demandes de professionnelles voulant se prévaloir de ce droit.

L'OIIQ estime de plus que les infirmières praticiennes spécialisées, détentrices d'une maîtrise, peuvent élargir l'accès aux soins de santé. La présidente de l'ordre a d'ailleurs rencontré le ministre de la Santé et des Services sociaux à ce sujet la semaine passée.

«On lui a rappelé que son gouvernement a pris l'engagement d'avoir 2000 infirmières praticiennes spécialisées d'ici 10 ans. Ma barrière de 10 ans est maintenant 2024, je suis tannée de dire dix ans», affirme Lucie Tremblay. «Il faut ouvrir des places dans les universités, offrir des places de stages et des postes.»

Le projet Quatuor reçoit un prix

Lors de l'assemblée générale régionale de mercredi soir, l'OIIQ a décerné le prix Innovation Banque Nationale 2016 au projet Quatuor du Centre intégré universitaire et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ). Les acteurs de ce projet sont Sonia Vivier, infirmière chef d'unité de médecine, Kaven Bruneau, infirmier coordonnateur à la gestion des lits et à l'efficacité clinique, ainsi que le Dr Patrick Houle, médecin de famille. 

Cette initiative favorise un meilleur accès aux soins de santé pour les patients en misant sur le leadership des infirmières et la concertation interprofessionnelle. La présidente de l'OIIQ estime que tous les milieux cliniques pourraient bénéficier de ce projet. 

Quatuor a été implanté pour la première fois en 2014 au sein de la clientèle hospitalisée en médecine familiale de l'hôpital du Centre-de-la-Mauricie. Les rencontres interprofessionnelles de Quatuor sont de courtes séances bihebdomadaires qui permettent aux intervenants «d'harmoniser leur vision de la trajectoire de soins du patient, en vue d'optimiser son séjour». L'infirmière ou l'infirmier fait figure de leader dans ces rencontres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer