2 h 46 en moyenne pour voir un médecin dans la région

En Mauricie. c'est le CSSS du Haut-Saint-Maurice qui... (Audrey Tremblay)

Agrandir

En Mauricie. c'est le CSSS du Haut-Saint-Maurice qui obtient le meilleur résultat avec une attente moyenne de 2 h 17.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Cent soixante-six minutes en moyenne, ou deux heures et quarante-six minutes, top chrono. Voilà le temps que doivent patienter les usagers qui se présentent dans l'une des urgences régies par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ), selon des données obtenues par La Presse du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Une patience, en somme, qui se situe au-dessus de la moyenne québécoise (2 h 25). En fait, les régions réunies 04 et 17 se classent 9e sur 15 en matière d'efficience, tout juste derrière l'Estrie (157 minutes) et devant la Côte-Nord (182 minutes).

En Mauricie et au Centre-du-Québec, ce sont les citoyens du Haut-Saint-Maurice qui peuvent se réjouir, l'urgence de La Tuque proposant les temps les plus rapides de consultation, soit 137 minutes. À l'opposé, les patients qui franchissent les portes du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Maskinongé et de l'Énergie devront prendre leur mal en patience pendant 181 minutes en moyenne. 

Au Centre hospitalier de Trois-Rivières, les malades auront le loisir de lire pendant 168 minutes avant de rencontrer un médecin, 164 minutes à Cloutier-du Rivage.

Lorsqu'on se compare, on se console? C'est à voir. En Mauricie et au Centre-du-Québec, l'urgence qui fait la meilleure figure est, une fois de plus, le CSSS du Haut-Saint-Maurice, qui se classe au 47e rang québécois sur 104.

Sur la même échelle, Trois-Rivières (Cloutier-du Rivage) dégringole au 72e rang, alors que l'hôpital communément appelé le pavillon Sainte-Marie occupe le 76e rang.

Dans cette même veine, notons que le CSSS de Maskinongé et le CSSS de l'Énergie occupent respectivement les 85e et 86e rangs. Aucune donnée n'était disponible pour le CSSS de Bécancour-Nicolet-Yamaska.

Rappelons qu'il s'agit-là de moyenne, car en bout de ligne, toutes régions confondues, les Québécois peuvent s'attendre à patienter plus de 18 heures (1080 minutes) à l'urgence avant d'échanger quelques mots avec un médecin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer