Don de plasma, don de vie

Julie Marion et Mathieu Boulianne, les parents du... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Julie Marion et Mathieu Boulianne, les parents du jeune Nathan, souhaitent encourager les dons de plasma.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Le jeune Nathan Boulianne de Shawinigan doit la santé et la vie aux donneurs de plasma. Il y a près de six mois, alors qu'il était âgé que d'un an, il est tombé gravement malade. Il venait de contracter la maladie de Kawasaki, un syndrome qui peut entraîner de très graves conséquences, voire la mort.

«Sans les dons de plasma, mon fils serait possiblement mort», avoue la mère de l'enfant, Julie Marion, qui tient avec son conjoint, Mathieu Boulianne, à sensibiliser la population à l'importance des dons de plasma.

Heureusement, un médicament fabriqué à partir de plasma sanguin permet de guérir cette maladie. Pour Nathan, une seule dose a été nécessaire pour le sauver et retrouver l'entrain d'un très jeune enfant.

Le père de Nathan, Mathieu Boulianne, soutient que pour fabriquer une seule dose de ce médicament, 350 dons de plasma sont nécessaires. Et la condition de certains enfants nécessite parfois deux, voire trois ou quatre doses.

Les donneurs québécois ne répondent qu'à 16 % de la demande en plasma de la province. Le reste de ce précieux liquide sanguin provient pour l'instant de donneurs américains. Le porte-parole d'Héma-Québec, Laurent Paul Ménard, indique que des centres de dons Plasma Vie, comme celui de Trois-Rivières, ouvriront leurs portes prochainement au Québec.

«L'objectif cette année est d'avoir 13 500 dons. Par ailleurs, nous avons 961 donneurs actifs à Trois-Rivières, mais nous souhaitons en recruter 650 supplémentaires avant la fin de 2015», note-t-il.

Donner du plasma est bien plus simple pour une personne que de donner du sang. Si on peut faire un don de sang tous les 56 jours, il est possible de donner du plasma au six jours. Les effets secondaires d'un don de plasma sont de plus très limités.

Donneurs O- recherchés

Héma-Québec lance un appel à la population afin de maintenir la réserve de sang de groupe O-. Pour y arriver, trois collectes sont organisées du 15 au 17 juin dans la région. Les donneurs sont invités à se présenter à la caserne de Nicolet le 15 juin de 13 h 30 à 20 h 30, le lendemain à au Complexe culturel Félix-Leclerc à La Tuque de 13 h 30 à 20 h ainsi que le 17 juin au Centre Gervais auto de Shawinigan, de 13 h 30 à 20 h 30. L'objectif de ces trois journées est de recueillir plus de 600 dons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer