Un outil de sensibilisation à la santé des femmes

Joanne Blais, directrice de la Table de concertation... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Joanne Blais, directrice de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) La Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) a dévoilé jeudi quatre capsules vidéo qui seront diffusées sur son site Internet et sur les réseaux sociaux dès lundi prochain dans une optique de sensibilisation à la santé des femmes. On y aborde les aspects de la santé mentale et psychologique, de la santé sexuelle et reproductive, de la santé physique, ainsi que de la santé par rapport au milieu de vie.

La directrice de la TCMFM, Joanne Blais, explique que le projet s'inscrit dans le cadre d'une entente spécifique en matière d'égalité entre les hommes et les femmes qui liait la Table à d'autres organisations entre 2011 et 2015. «Dans l'entente, il y avait un volet sur la santé des femmes. On a produit un portrait de la santé des femmes en Mauricie, lancé en 2012 et présentant plusieurs constats, faits saillants et recommandations quant à la santé des femmes mauriciennes», détaille Mme Blais.

Les quatre thématiques citées plus haut ont été explorées, et un colloque régional a été organisé pour en discuter et élaborer des pistes de solution aux problématiques identifiées. Les quatre capsules vidéo réalisées en collaboration avec La Boîte ronde visent à mettre en lumière les spécificités de la santé au féminin.

«Quand on parle de santé comme quand on parle de plein de choses, il y a des spécificités entre les hommes et les femmes. Quand on traite de la santé des femmes par rapport à celle des hommes, ce ne sont pas les mêmes questions, les mêmes facteurs, causes et symptômes. Il est important de faire une analyse différenciée selon les sexes», insiste Joanne Blais.

Diffusée à compter du 20 avril, la première capsule aura comme thème la santé mentale et psychologique, et mettra l'accent sur la violence subie par les femmes et surtout le suivi de ces agressions. «Quand une femme est victime de violence ou d'une agression, ce qui est le plus difficile pour cette femme-là c'est d'être crue lorsqu'elle en parle», précise Mme Blais.

Le 27 avril, une capsule sur la santé sexuelle et reproductive évoquera la corrélation entre la disparition des cours d'éducation sexuelle dans les écoles et la recrudescence du nombre de relations non protégées et d'infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), particulièrement chez les jeunes femmes. Le lundi suivant, la santé physique sera abordée en insistant sur les spécificités des symptômes et signes précurseurs de maladies cardiovasculaires chez les femmes.

Enfin, le 11 mai, les projecteurs se tourneront vers l'influence du milieu de vie sur la santé des femmes. L'idée que la pauvreté «n'est pas un choix» y est notamment mise en évidence.

La directrice de la TCMFM invite les gens à partager les capsules sur les réseaux sociaux afin d'optimiser la diffusion des messages dont l'idée principale, répétée dans chacune, est que «Pour mieux aider, il faut mieux comprendre».

Site internet de la Table de concertation du mouvement de femmes de la Mauricie: www.tcmfm.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer