Première visite du nouveau patron de la santé de la région

Dans l'ordre habituel, Gaétan Lamy, président-directeur général de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, Gaétan Lamy, président-directeur général de l'Agence de santé et des services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec, Martin Beaumont, nouveau pdg du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec, et Claude Charland, directeur général du CSSS d'Arthabaska-et-de-l'Érable, qu'on a chargé de souhaiter la bienvenue au nouveau grand patron de la santé dans la région.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le nouveau président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS), Martin Beaumont, n'a pas hésité à accepter l'invitation du PDG sortant de l'Agence de santé et de services sociaux, Gaétan Lamy, à rencontrer rapidement tous les directeurs généraux d'établissements de santé, lundi, lors de leur réunion de coordination habituelle à l'agence.

 Il en a profité pour prendre un premier contact avec les médias régionaux de La Tuque à Victoriaville en passant par Trois-Rivières, lors d'un point de presse très couru.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi à son avis, le ministre de la Santé avait approuvé la nomination d'un gestionnaire provenant de l'extérieur de la Mauricie et du Centre-du-Québec, M. Beaumont a répondu que cela permettait sans doute une approche plus objective.

«Il est difficile de faire ces transformations-là. Ce fut un processus de sélection très rigoureux. Je vous dirais que ce fut sans doute l'entrevue la plus difficile de ma vie. Mais je suis fier d'être ici. J'ai vu autour de moi des gens talentueux et d'expérience et c'est avec eux que je vais coconstruire ce nouveau CIUSSS-là, pour offrir de meilleurs services à la communauté.»

La situation était pour le moins particulière, car de tous «ces gens talentueux et d'expérience», rassemblés autour du nouveau patron de la santé, hier, aucun n'était certain de conserver ou retrouver un emploi. Pas même Gaétan Lamy, pdg de feu l'agence de santé qui a confirmé avoir postulé pour le poste de président directeur général du CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec.

Aucunement amer de ne pas avoir été retenu, M. Lamy a confié qu'il était content du processus de sélection auquel il a participé et qu'il a qualifié de très rigoureux. «Je pense qu'on a la meilleure personne en place pour nous amener vers le défi de la transformation.»

À ceux qui ont déjà exprimé leur déception de voir un président directeur général parachuté d'une autre région, et qui s'en inquiètent, M. Lamy dit se fier au curriculum vitae de M. Beaumont qui indique qu'il a beaucoup d'expérience en transformation, restructuration et la mise en place d'équipes dans les trajectoires de services. «Il arrive avec une feuille de route fort intéressante pour la région et à ce titre, je crois qu'on a la personne en place pour remplir ce défi-là.»

M. Beaumont n'a pas voulu pour sa part préciser la hauteur des coupes qu'il devra réaliser pour la Mauricie et le Centre-du-Québec en implantant la nouvelle structure. Il s'est borné à dire que son mandat est double: maintenir un niveau de qualité dans l'offre de services tout en s'assurant que l'établissement réponde à ses obligations économiques. «Pour l'instant, il est trop tôt pour faire connaître le montant des compressions et les effectifs d'encadrement (à couper). Pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, je prendrai connaissance des objectifs qu'ils ont probablement déjà reçus et après, on se mettra à pied d'oeuvre.»

Il a ajouté qu'il lui faut maintenant doter la nouvelle structure de hauts dirigeants compétents et qu'il n'était pas inquiet d'y arriver. «Tous les postes d'encadrement supérieur, tous les postes de hors cadre, les cadres intermédiaires, de nature administrative, seront abolis le premier avril. Donc, tous ces gens devront choisir s'ils décident de poursuivent en santé et services sociaux. Tous ces individus devront continuer à faire preuve de passion et de leadership et démontrer leur volonté de construire ce CIUSSS pour leur communauté.»

Dans les prochains jours, le CIUSSS devra procéder à l'embauche du président-directeur général adjoint, suivi rapidement des directeurs des finances, des ressources humaines, des communication et des affaires juridiques. On a aussi laissé entendre que le futur conseil d'administration pourrait peut-être siéger en alternance en Mauricie et au Centre-du-Québec, histoire de calmer des susceptibilités régionales.  

Aux gens de La Tuque inquiets pour leurs services de santé, le nouveau pdg du CIUSSS a tenu à dire qu'il croit beaucoup dans les services de proximité pour les services de santé primaires et que c'est ce qu'il défend depuis des années. Il y voit une façon d'éviter la dévitalisation des villes et villages.

Rappelons enfin que le CIUSSS fusionnera le 1er avril les 13 organisations de la région menant à la création d'un établissement unique, gouverné par un seul conseil d'administration. 

D'ici là, tous les directeurs généraux continuent d'assurer leur fonction dans les différents établissements tout en travaillant à coordonner la transition. Les modalités d'accès aux services et aux soins pour la population demeurent les mêmes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer